Derniers articles publiés

La faiblesse de la R&D dans les entreprises constitue une grave menace pour l'économie européenne de la connaissance

Actualité 11.06.2007

La Commission européenne présente aujourd’hui une nouvelle publication sur la situation de l’Europe en matière de recherche et d’innovation. Intitulée "Chiffres clés de la science, de la technologie et de l’innovation en 2007", elle indique que l’intensité de la R&D (dépenses de R&D exprimées en pourcentage du PIB) en Europe stagne depuis le milieu des années 1990, alors que ses principaux concurrents, notamment le Japon, la Chine et la Corée du Sud, ont pu accroître sensiblement leurs efforts de R&D, façonnant un monde où la connaissance est plus équitablement répartie que jamais.

En outre, le déficit d'investissement dans la R&D par rapport aux États-Unis est resté constant au cours des dernières années. En particulier, le faible niveau de la R&D dans les entreprises de l'UE demeure préoccupant. Les chiffres clés pour 2007 indiquent que les différences de structure industrielle entre l'UE et des pays tels que les États-Unis sont la principale cause de cette faiblesse de la R&D dans les entreprises, l'UE disposant d’un secteur des hautes technologies plus restreint, alors que c’est ce secteur dont les dépenses en R&D sont de loin les plus élevées. Les nouvelles actions lancées en Europe depuis 2005 dans le contexte de la stratégie de Lisbonne révisée doivent être menées à bien pour que l'Europe soit en mesure de relever ce défi.