Derniers articles publiés

La Commission n'abandonne pas le cinéma en Europe et soutiendra le programme Media

Actualité 08.03.2011

Les cinéastes et le monde de l'animation grognent face à la menace de désengagement de l'Union européenne pour soutenir le cinéma européen. La commissaire Andoulla Vassiliou leur répond par une tribune dans Libération. Si l'indépendance du programme et le soutien financier semblent assurés du côté de l'Exécutif européen, il reste encore des incertitudes quant aux futurs critères qui seront retenus par le Conseil des ministres.

Le 22 février, une tribune dans Libération intitulée "Il faut sauver le cinéma européen" tire la sonnette d'alarme auprès du grand public quant au futur du programme Media. Ce programme, géré par la Commission européenne, a pour but de soutenir l'industrie européenne du film, notamment en aidant à la distribution et à la promotion des films à l'extérieur de leur pays d'origine.

Cet appel a été signé par plus d'une centaine de réalisateurs européens. Il a été rejoint début mars par plus de 5 000 professionnels européens du cinéma d'animation à l'occasion du forum européen Cartoon Movie. A l'origine de cette grande mobilisation, les craintes de la profession de voir disparaître le programme Media. En effet, lundi 14 février, les propos tenus par la chef de cette unité, Aviva Silver, ont laissé entendre qu'en raison de la crise financière qui touche le continent, il était nécessaire de réfléchir au futur du programme. Or la rumeur s'est propagée depuis d'une possible fusion dans un programme plus large, au sein d'une vaste direction avec les aides générales à la culture.

Androulla Vassillou, commissaire européenne à la Culture, a répondu à ces angoisses par une tribune parue dans le même journal lundi 7 mars. Pour elle, les craintes sont "infondées et injustifiées en ce qui concerne la Commission européenne. Ma détermination est sans faille pour soutenir ce programme dans les négociations du nouveau budget européen" annonçant même qu'elle sera "particulièrement vigilante à maintenir a minima le niveau actuel de l'effort financier du programme Media".

Programme Media : un besoin vital pour l'industrie du cinéma européen

Durant les vingt dernières années, MEDIA, le programme de soutien de l'UE pour l'industrie audiovisuelle européenne, a soutenu le développement et la distribution de milliers de films aussi bien dans des activités de formation, des festivals et des projets de promotion à travers le continent.

En France, le programme Media offre un fond de financement garanti de 4 millions d'euros destinés à soutenir la production de films. Plus globalement, le programme pour la période de 2007 à 2013 a un budget de 755 millions d'euros. La moitié des films européens diffusés en salle sont soutenus par ce programme. Sans lui, 90% des long-métrages européens rencontreraient des difficultés pour être diffusés à l'extérieur de leur pays d'origine.

Au milieu de tous les films aidés, certains ont connu de très grands succès. Ont ainsi bénéficié de cette aide européenne : "L'auberge espagnole" de Cédric Klapisch, "Huit femmes" de François Ozon, "Goodbye Lenin" de Wolfgang Becker, "La vie est belle" de Roberto Benigni ou "les Choristes" de Christophe Barratier. Le succès de ces films peut aussi dépasser les frontières du continent européen. Aux derniers Oscars, deux films primés ont été soutenus par ce programme : "Le discours d'un roi" a reçu quatre récompenses et "In a better world" de la Danoise Suzan Bier a obtenu l'Oscar du meilleur film étranger. Ces films ont été aidés respectivement à hauteur de 562 000 euros et 540 000 euros par l'Union européenne.

Un cadre assuré, mais attention aux détails

La directrice de Media Desk France, Nathalie Chesnel, voit dans la tribune de la Commissaire européenne (couplée aux déclarations de José Manuel Barroso) de "vrais signaux positifs". Elle estime que la prise de position des cinéastes a aussi été "un signal fort" qui montre l'importance du programme. "On ne peut pas avoir de certitudes cependant" met-elle en garde puisque doit se dérouler désormais "une négociation avec le Conseil des ministres de l'Union européenne sur les moyens qui doivent être mis en oeuvre et les critères qui seront retenus".

De son côté, Florence Gastaud, déléguée général de l''association des Auteurs, Réalisateurs, Producteurs (l'ARP), se "félicite qu'on ait répondu à leur demande mais nous restons vigilants sur l'indépendance du programme Media". Elle va du reste plus loin en déclarant que "sur ces sujets, l'Europe devrait avoir une fiscalité européenne et la culture peut en être l'un des premiers objectifs".

 

En savoir plus

L'Europe de la Culture - Touteleurope.eu

Le site du programme Media - Commission européenne

Le programme Media en France - Commission européenne

"Il faut sauver le cinéma européen" - Libération

"Non, l'Europe n'abandonne pas les cinéastes" - Libération