Derniers articles publiés

La Commission européenne propose un code de conduite visant à améliorer la répartition des tâches entre les donateurs de l'UE

Actualité 28.02.2007

Réduire les formalités administratives, injecter les fonds là où ils sont le plus nécessaires, mettre l'aide en commun et répartir les tâches pour fournir une aide plus importante, plus efficace et plus rapide. Ce sont là les objectifs d'un nouveau code de conduite volontaire sur la répartition des tâches dans la politique de développement de l'UE proposé ce jour par la Commission. Ce code de conduite énoncera dix principes pour une meilleure répartition des tâches dans les pays en développement entre les donateurs de l'UE. La Commission propose, par exemple, aux donateurs de limiter leurs interventions dans un pays partenaire à maximum deux secteurs pour lesquels ils présentent le meilleur avantage comparatif. En vertu de ce principe, un État membre pourrait être amené à confier la responsabilité de l'exécution de son programme d'aide dans un domaine particulier à un autre État membre mieux à même de le faire.