Derniers articles publiés

La Commission européenne annonce une récession pour 2009

Actualité 04.11.2008

La Commission européenne a publié hier matin ses prévisions économiques : l'année 2009 sera marquée par la récession chez la plupart des Etats membres de l'Union.

 

Dans la soirée, les ministres des finances de l'Eurogroupe se sont réunis afin de trouver une solution concertée à la crise économique et préparer une position européenne pour les sommet internationaux à venir, en particulier le sommet du G20 sur la refondation du système financier international qui se tiendra à Washington le 15 novembre.

 

Des prévisions à la baisse

 

La Commission européenne publie des prévisions économiques quatre fois par an

Les prévisions complètes du printemps et de l'automne couvrent la croissance, l'inflation, l'emploi, le déficit budgétaire et la dette publique pour tous les États membres de l'UE. Moins détaillées, les prévisions intermédiaires, publiées en février et en septembre, suivent l'évolution de la situation depuis les dernières prévisions.
Ces nouvelles prévisions révisent ainsi à la baisse les perspectives annoncées en avril. Selon la Commission européenne, l'Union européenne doit s'attendre à une forte baisse de la croissance, qui tomberait à 1,4% en 2008 (contre 2,8% en 2007), 0,2 % en 2009 et 1,1 % en 2010. Pour les seuls pays de la zone euro, la croissance serait respectivement de 1,2 %, 0,1 % et 0,9 %.

 

Conséquences directes de la crise financière, dont on perçoit désormais les effets sur l'économie réelle : une hausse du chômage et une augmentation des déficits publics.

Alors que 6 millions d'emplois ont été créés en 2007-2008 en Europe, le taux de chômage devrait passer de 7,6% en 2008 à 8,7% en 2010. Les déficits budgétaires pourraient passer de moins de 1% du PIB en 2007 à 2,6% en 2010 (de 1,3 % à 2% pour les pays de la zone euro), bien que ces pronostics peuvent être aussi remis en cause par l'action des gouvernements.

 

Enfin, la conjonction de ce ralentissement économique et de la baisse des prix pétroliers devraient réduire la pression inflationniste.

 

La Commission européenne informe cependant qu'étant donné la précarité de la situation actuelle, "le risque est grand que ces prévisions doivent être revues à la baisse".
 

Quelle action coordonnée contre la crise ?

Prochaines réunions sur la crise financière

4 novembre : réunion des Ministres de l'économie et des finances de l'UE (Conseil ECOFIN)

6 novembre : réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne

15 novembre : sommet du G20 à Washington sur la refondation du système financier international

26 novembre : la Commission européenne doit adopter un cadre de relance européen

 

Afin de limiter les effets de la crise financière et de lutter contre la récession aujourd'hui maintes fois annoncée, la Commission a adopté le 29 octobre un plan de relance européen.

 

Prochaine étape : la réunion du 26 novembre, à l'issue de laquelle un cadre de relance européen plus détaillé devrait être proposé, comprenant une série d'initiatives à court-terme ciblées, destinées à "contrer les effets défavorables de la crise sur l'économie réelle et à adapter les mesures à moyen et à long terme de la stratégie de Lisbonne de sorte qu'elles tiennent compte de la crise".

 

D'autre part, au lendemain de la réunion de l'Eurogroupe, les ministres des Finances des 27 sont aujourd'hui rassemblés afin d'élaborer des propositions européennes en vue d'une réforme du système financier mondial, réforme qui sera à l’ordre du jour des prochaines rencontres internationales. Ils sont parvenus à un accord pour porter de 12 à 25 milliards d’euros l’assistance financière de l’Union européenne en cas de difficultés financières d’un Etat membre.

 

De son côté, le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) doit également se réunir jeudi 6 novembre, et pourrait décider d'abaisser une nouvelle fois ses taux d'intérêt.

 

Sources :

 
Les prévisions économiques d'automne dans l'UE - Commission européenne
Le ralentissement économique est plus fort que prévu - Commission européenne
Un plan de reprise économique pour bientôt - Commission européenne