Derniers articles publiés

La Commission en faveur d'une meilleure protection contre le soleil

Actualité 09.07.2007

Une nouvelle réglementation sur l'étiquetage des produits de protection solaire qui apportera plus de précisions aux consommateurs, doit voir le jour cet été. Cette décision fait suite à une recommandation de la Commission de septembre 2006.

 

 

Une campagne pour une meilleure protection contre le soleil

Cette nouvelle réglementation prévoit ainsi la production de nouvelles  étiquettes et un nouveau logo ou cachet UVA pour les flacons. Le terme "écran total" ou "protection totale" devrait être interdit.

La Commission expliquera à l'aide d'une campagne d'information menée avec l'aide des États membres, le nouveau système d'étiquetage des produits solaires. Les nouvelles règles d'étiquetage devraient se voir introduire progressivement. Pourtant 20 % de ces nouvelles règles sont visibles dès cet été sur les flacons de produits solaires.

“Les consommateurs doivent pouvoir compter sur des informations claires et précises sur les produits de protection solaire de manière à opérer des choix éclairés", a déclaré la commissaire en charge de la protection des consommateurs, Meglena Kuneva. "Nous devons absolument faire bien comprendre que ces produits ne sont que l'une des nombreuses mesures à prendre pour se protéger efficacement contre le soleil."


Ce que prévoient les nouvelles règles d'étiquetage

Selon la recommandation présentée en septembre 2006 , la Commission souhaite supprimer les allégations d'“écran total” ou "protection totale", jugées fausses car aucun produit solaire n'offre de protection totale contre les rayonnements UV.

Ensuite, la recommandation prévoit de remplacer les descripteurs verbaux normalisés, tels que protection "faible", "moyenne", "haute" et "très haute", pour guider le consommateur dans son choix du produit solaire approprié.

Enfin, l'étiquetage sur la protection contre les UVA devrait être amélioré. En effet, si la mise en garde contre les rayons UVB, à l'origine des "coups de soleil" est relativement efficace, celle contre les rayons UVA provoquant le vieillissement prématuré de la peau et perturbant le système immunitaire de l'homme, laisse encore à désirer. Or, les deux types de rayonnement sont des agents du risque de cancer cutané.

L'industrie des produits solaires devrait donc introduire progressivement le mode normalisé d'indication de la protection UVA, défini dans une récente recommandation de la Commission. Un nouveau logo devrait pour ce faire voir le jour. Ces nouvelles étiquettes ne devraient voir le jour qu'à l'été 2008.


Les crèmes solaires ne sont pas les uniques moyens de protection contre le soleil

La Commission devrait insister par ailleurs pour que les produits solaires ne soient pas considérés comme l'unique source de protection contre les rayons UV générés.

"Les produits solaires, appliqués correctement, contribuent à la protection contre le cancer de la peau, mais ils ne suffisent pas à eux seuls", a ajouté le commissaire responsable du portefeuille de la santé, Markos Kyprianou. "D'autres précautions pratiques s'imposent, comme éviter les expositions prolongées au soleil, rester à l'ombre pendant les heures d'ensoleillement maximum et porter des vêtements de protection, et notamment un chapeau et des lunettes de soleil."

La Commission détaille dans sa nouvelle campagne les différentes précautions :

  • Eviter les expositions prolongées aux heures d'ensoleillement maximum, habituellement entre 11h et 15h ;
  • En cas d'impossibilité de se mettre à l'abri du soleil, rester bien couvert - des chapeaux et des lunettes de soleil peuvent apporter un complément de protection ;
  • Ne pas exposer au soleil les bébés et jeunes enfants ;
  • Utiliser des produits solaires offrant une protection à la fois contre les rayons UVB et UVA ;
  • Appliquer les produits solaires en quantité suffisante. Il faut appliquer une couche de 2mg/cm² de peau, soit environ 36 grammes (de crème solaire pour le corps d'un adulte. Il faut appliquer une nouvelle fois cette même quantité après s'être baigné ou séché afin de maintenir le niveau de protection.

 

En savoir plus: