Derniers articles publiés

La Banque européenne d'investissement soutient le TER électrique en région Rhône-Alpes

Actualité 11.02.2013

La Banque européenne d'investissement (BEI) et la région Rhône-Alpes ont conclu, vendredi 8 février 2013, un contrat de 200 millions d'euros visant à renouveler les transports express régionaux (TER). Signé à Lyon par le président du Conseil régional Rhône-Alpes, Jean-Jacques Queyranne, et le vice-président de la BEI, Philippe de Fontaine Vive, l'accord prévoit un prêt de longue durée sur trente ans aux conditions d'emprunt confortables. Le plan de restructuration des TER de la région répond parfaitement aux objectifs de développement économique et environnementaux qu'exigent la BEI des projets qu'elle finance.

De nouveaux TER d'ici 2016 : un plan de modernisation de 200 millions d'euros

Le prêt de 200 millions d'euros de la BEI alloué à la mise en service de 40 rames électriques 'RégionN2' doit couvrir la moitié des dépenses qu'elle génère. "Le recours à des modalités de financement innovantes, telles que le prêt souscrit auprès de la BEI, permet de répondre à cette attente tout en portant une attention particulière aux finances et à l’équilibre budgétaire de notre Région", justifie Jean-Jack Queyranne. Si la mise en circulation des nouvelles rames devrait s'échelonner sur vingt-quatre mois entre 2014 et 2016, la priorité est donnée aux lignes Lyon/St-Etienne/Firminy et  Lyon/Ambérieu. La ligne européano-régionale Villefranche/Lyon/Vienne aura également cette primauté. Plus spacieuses, les nouvelles rames doivent garantir tout le confort nécessaire aux usagers. L'adaptation des prochains TER aux personnes handicapées a également été prise en compte par le projet.

 

Philippe de Fontaine justifie l'aide financière de la BEI au transport ferroviaire régional : "L’Europe, c’est avant tout un engagement concret au cœur des territoires, au service du développement économique et de l’amélioration de la vie quotidienne des habitants". En effet, la politique de la BEI concoure au développement économique des régions européennes. En finançant ce projet, l'institution bancaire tend à dynamiser le secteur de l'emploi et favoriser la croissance économique en région Rhône-Alpes.

 

Transport ferroviaire "durable" : la BEI s'engage

S'inscrivant dans la ligne politique environnementale de l'Union européenne, "le soutien à un transport durable et innovant est une [des] priorités d’action" de la BEI, affirme son vice-président Philippe de Fontaine Vive. Grâce à cet investissement, la région Rhône-Alpes entend fluidifier les autres voies de transport et diminuer les rejets de CO2, en incitant une plus large part de la population à se déplacer en TER.


En savoir plus

Région Rhône-Alpes : 200 m d'euros pour la modernisation des trains express régionaux – Banque européenne d'investissement

La Banque européenne d'investissement – Touteleurope.eu