Derniers articles publiés

L'Union européenne salue l'adoption de la Constitution tunisienne

Actualité 14.02.2014

Après un long moment d'égarement depuis la "révolution de jasmin" de l'hiver 2010-2011, la Tunisie s'est dotée d'une nouvelle Constitution le 26 janvier 2014. Un texte empreint d'avancées démocratiques que l'UE salue.

Schulz Ben Jafar Tunisie Constitution

A cette occasion, une cérémonie a été organisée à Tunis en présence d'une quarantaine de chefs d'Etats et de gouvernements. François Hollande était le seul dirigeant européen à avoir fait le déplacement. Au cours de la journée, de nombreux hommages ont été rendus à la Constitution, qui consacre des principes assez novateurs en comparaison d'autres Constitutions des pays du monde arabe : égalité homme-femme, liberté de conscience, parité dans les instances démocratiques ou encore indépendance de la justice.

Si la relation privilégiée dont jouissent la France et la Tunisie se fait ressentir dans les nouveaux principes établis et l'attitude française, l'Union européenne se fait également le soutien des changements démocratiques en cours. C'est notamment le cas avec le projet d'assistance financière à la Tunisie approuvé récemment et qui porte sur la gouvernance environnementale. 

Horizon 2020
Le programme Horizon 2020 a été mis en place par l'UE pour soutenir la recherche et l'innovation. Doté d'un fonds de 80 millions d'euros pour la période 2014-2020, il a pour but de favoriser les premières mondiales et les avancées scientifiques en Europe.

D'autres programmes d'aide de l'UE existent également, intégrés à sa politique de voisinage qui comprend un instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP). C'est le cas du programme d'aide à la réduction de la pollution industrielle, dans le cadre de la stratégie Horizon 2020. Le développement agricole et rural en Tunisie constitue aussi un domaine d'action pour l'aide européenne, dans le cadre du programme européen de voisinage pour le développement agricole et rural (ENPARD) et du soutien au partenariat, à la réforme et à la croissance inclusive (SPRING).

Mercredi 12 février, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a rencontré à Bruxelles le président de l'Assemblée nationale constituante tunisienne, Mustapha Ben Jafaar. A cette occasion, il a félicité la Tunisie pour l'adoption de sa nouvelle Constitution et a déclaré que : "La Tunisie est un pays qui est très cher à l’Union Européenne et à moi personnellement en tant que riverain du pourtour méditerranéen et co-fondateur, à l’époque, du dialogue 5+5, qui unit tous les pays de l’Europe du Sud et du Maghreb". M. Ben Jafaar a également pu avoir une discussion avec Martin Schulz, président du Parlement européen, jeudi 13 février.

Parallèlement à ces rencontres,  la commission parlementaire du Commerce international a échangé jeudi 13 février autour de l'assistance macro financière de l'UE à la Tunisie. Les eurodéputés ont voté le rapport concernant l’attribution de cette aide – sous forme de prêt – destinée à permettre à la Tunisie de combler une partie de ses déficits publics afin de financer les réformes ambitieuses qui ont été engagées.