Derniers articles publiés

L'Union européenne s'active pour réaliser les OMD d'ici 2015

Actualité 23.09.2010

L'Union européenne est présente aux nations-unies dans le cadre des engagements pris pour les Objectifs du Millénaire pour le Développement. Incarnéé par le commissaire au Développement M Andris Piebalgs, l'Union européenne  a annoncé une contribution d'un milliard d'euros pour remplir les objectifs d'ici 2015.

3e sommet de l'ONU pour lutter contre l'extrême pauvreté

Du 6 au 8 septembre 2000, au siège des Nations Unies à New York, huit objectifs destinés à réduire de moitié la pauvreté dans le monde d’ici à 2015 ont été décrétés lors du sommet du millénaire.  Deux sommets se sont tenus  également dans cette même enceinte en 2005 et 2008 pour mesurer  les capacités et volontés des 189 pays engagées à  atteindre leurs objectifs chiffrés. Actuellement, un troisième sommet se déroule sur trois jours (20, 21,22 septembre 2010)  aux Nations-Unies, réunissant les  189 gouvernements, autour du secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-Moon.

Les Etats doivent dorénavant confirmer leur engagement du premier sommet, c'est-à-dire "tout faire pour atteindre les objectifs de réduction de la pauvreté dans le monde d'ici 2015". Outre le premier objectif "réduire l'extrême pauvreté de moitié", 7 autres ont été fixés : l'éducation pour tous, l'égalité des sexes, réduction de la mortalité infantile, amélioration de la santé maternelle, lutte contre le sida, le paludisme, préservation de  l'environnement.

L'Union européenne, acteur énergique et généreux de la solidarité mondiale

Premier bailleur de fonds au monde, contribuant à hauteur d'environ 56 % à l'aide mondiale, l'Union européenne semble résolument déterminée à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD ) à l'horizon 2015, et a appelé l'ensemble des partenaires à redoubler d'efforts et à s'employer à obtenir des résultats.

À cet effet, la Commission européenne a proposé de consacrer jusqu'à un milliard d'euros pour contribuer au développement des pays les moins avancés (PMA), principalement en Afrique sub-saharienne.

A cet effet, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, appelle  à "s'employer et continuer de s'employer sans réserve pour permettre la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement". Il  affirme  également avoir "la ferme conviction qu'il est possible d'atteindre ces objectifs si l'ensemble des partenaires affichent une détermination politique sans borne et si les bonnes politiques et les ressources nécessaires sont disponibles".

L'Union européenne s'organise pour atteindre les objectifs d'ici 2015

Jusqu'à présent les progrès accomplis pour la réalisation des OMD recueillent des sentiments mitigés. Tout le monde connaît les tendances positives en matière de scolarisation des enfants, d'accès à l'eau ou de lutte contre la faim, et mais d'autres objectifs  accusent des retards comme ceux sur la santé maternelle et la mortalité infantile.

Face à cela, la Commission européenne s'est organisée pour structurer son aide. Premièrement, un accord général a été dégagé le 9 septembre au sujet d'un document final. Celui-ci servira de base aux efforts qui devront être fournis sur le plan international dans les prochaines années.

Ensuite, le Conseil européen de Juin 2010 a confirmé sa volonté de consacrer 0,7 % du produit intérieur brut à l'aide au développement d'ici à 2015. Par l'intermédiaire du 10e fond européen de développement (FED) l'Union européenne coordonnera cible par cible son aide au développement.

Plus précisément, l'Union européenne a établi en avril 2010 un plan d'action qui se présente sous la forme d'une feuille de route. Ce document a constitué une base de travail importante dans l'optique  du sommet actuel.

Pour information, les mécanismes de financement de l'aide de l'Union européenne sont établis selon des contrats OMD: c'est une forme d’appui budgétaire général plus prévisible et s’inscrivant davantage sur le long terme, que l’Union européenne  met en place dans un certain nombre de pays depuis le lancement du 10e FED. A tire d'exemple, le 5 Mars 2009 a été signé un contrat OMD entre l'Union européenne et la Zambie d'une valeur de 225 millions d'euros.

Une aide encore insuffisante et maladroitement dépensée

Malgré tout cela, " l'aide n'est pas suffisante"  exprime  le Commissaire au Développement, Andris Piebalgs. "L'aide ne suffira pas, et nous ne réussirons pas seuls. Nous devons travailler en partenariat entre donneurs et pays en développement" souligne t-il.

De nombreuses pistes ont été évoquées également pour gagner la bataille de la pauvreté. Suite à l'appel d'urgence clamé par de nombreuses personnalités du Nord et du Sud, des responsables exigent de nouvelles méthodes de financement pour éradiquer l'extrême pauvreté. , surtout en ce qui concerne la lutte contre le Sida. Encadrer les financements apparaît enfin, d'après certains spécialistes, comme une condition sine qua non pour s'attaquer efficacement à la malnutrition.

L'Union européenne pendant le sommet du 20, 21,22 Septembre à l'ONU

Lors de ce sommet, la voix de l'UE a été incarnée par le Commissaire au développement, M Piebalgs. Il a notamment coprésidé une table ronde au sujet de la nécessité d'établir un système fiscal transparent  pour  les pays en voie de développement. Il a aussi rencontré l'administrateur du Programme de Développement des Nations Unies (PNUD), Helen Clark. Tous deux ont exploré  de nouveaux moyens de renforcer la coopération entre la Commission européenne e le PNUD  afin de  favoriser l'aide aux pays dans le besoin. Il s'est entretenu  également avec  Bob Geldof, fondateur avec le chanteur Bono de l'organisation ONE. La somme d'un milliard d'euros proposée par la  Commission dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement a été l'objet de leur discussion. Ils ont évoqué également la nécessité d'une transparence plus exigeante au niveau de l'action des associations en Afrique, et ont parlé des secteurs énergétiques comme pouvant être source de croissance sur le continent africain.

A 'heure ou nous publions cet article, Ban-ki-Moon a annoncé disposer d'engagements à hauteur de 40 milliards d'euros.


En Savoir plus:

L'aide européenne en chiffres - Commission européennehttp://ec.europa.eu/europeaid/infopoint/publications/europeaid/documents/188a_mdg_fr.pdf

Détail de l'aide de l'Union européenne OMD par OMD - Commission européenne