Derniers articles publiés

L'OTAN s'accorde sur un retrait des troupes d'Afghanistan pour 2014

Actualité 22.05.2012

Réunis à Chicago les 20 et 21 mai, les 28 membres de l'Alliance atlantique ont décidé de rapatrier les soldats présents en Afghanistan, fin 2014 au plus tard. François Hollande a fait accepter sans encombre sa décision d'un retrait anticipé des forces combattantes à la fin 2012. Parallèlement, l'organisation a mis en avant la nécessité, pour remplir ses missions malgré les contraintes budgétaires en période de crise, d'une plus grande mutualisation des capacités et d'un rééquilibrage des responsabilités entre Alliés.

Quelle transition pour l'Afghanistan ?

Le Sommet de Chicago s'est achevé par un accord d'envergure : le retrait collectif des troupes d'Afghanistan d'ici la fin de l'année 2014, au terme de plus de 10 ans d'intervention armée, dont les objectifs semblent désormais hors de portée. Les talibans chassés du pouvoir à Kaboul n'ont pas été vaincus, et de nombreux experts jugent la situation du pays très instable.

Les 130 000 soldats de la force internationale d'assistance et de sécurité (ISAF) laisseront ainsi place aux 230 000 Afghans chargés du maintien de la sécurité. Ceux-ci seront alors entrainés, conseillés et assistés jusqu'en 2024 pour un montant de 4,1 milliards de dollars. Les Etats-Unis ont promis de prendre en charge plus de la moitié de ce budget, l'Etat afghan lui-même y contribuera à hauteur de 500 millions de dollars, l'Allemagne 191 millions, le Royaume-Uni 110 millions et l'Australie 100 millions. Quant à la France, elle ne devrait donner son chiffre qu'en juillet, lors d'une conférence à Tokyo, mais celui-ci pourrait atteindre "un peu moins" de 200 milliards de dollars, selon François Hollande.

Depuis 2001, la France a dépensé 2,36 milliards d'euros en Afghanistan.

La décision prise par ce dernier de rapatrier les troupes combattantes avant la fin de l'année a été acceptée par ses partenaires. Le commandant des forces de l' OTAN en Afghanistan, John Allen, n'anticipe "pas de dégradation de la sécurité" dans la région de Kapisa contrôlée par les Français. Sur les 3 400 soldats présents, seuls quelques-uns resteront pour poursuivre la formation des forces afghanes.

L'un des enjeux à court terme pour l'Alliance est de retirer ses troupes et le matériel militaire dans de bonnes conditions. Un impératif qui passe par le déblocage des routes de ravitaillement entre l'Afghanistan et le Pakistan, sur lesquelles ce dernier impose des coûts de péage jugés exorbitants par les Etats-Unis. Les négociations pourraient aboutir dans un avenir proche, selon le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen.

 

L'avenir de l'Alliance en période de crise

Autre enjeu du Sommet : réfléchir aux perspectives de l'organisation dans un contexte d'austérité économique. Nombre de ses Etats membres connaissent des difficultés budgétaires importantes, et ont notamment réduit leur budget national dédié à la défense.

Dans une déclaration sur les capacités de défense pour les forces de l’OTAN à l’horizon 2020, les membres s'engagent à coopérer plus étroitement, en approfondissant leurs liens ainsi qu'avec les partenaires non membres. Une initiative de "défense intelligente" doit être mise en œuvre, visant à développer et acquérir des capacités communes de défense pour rendre les opérations plus efficaces et réaliser des économies d’échelle. Parmi les 20 projets adoptés figurent l'accès à des dépôts communs de munitions, la formation commune de pilotes, l'acquisition commune de robots démineurs ou encore le partage d'installations médicales.

Thème cher aux Etats-Unis, qui représentent à eux seuls 75% des dépenses militaires de l' OTAN, l'objectif de rééquilibrage des responsabilités au sein de l'Alliance a été souligné. La déclaration invite ainsi l'Europe à accroître le développement de ses propres capacités militaires, dans le but d'augmenter son autonomie en termes de défense tout en poursuivant sa collaboration au sein de l'organisation.

 

En savoir plus

Déclaration du Sommet de Chicago concernant l’Afghanistan – OTAN

Déclaration du Sommet de Chicago publiée par les chefs d’État et de gouvernement participant à la réunion du Conseil de l’Atlantique Nord tenue à Chicago le 20 mai 2012 - Otan

Déclaration du sommet sur les capacités de défense pour les forces de l’OTAN à l’horizon 2020 – Otan

Revue de la posture de dissuasion et de défense - Otan