Derniers articles publiés

L’opinion publique dans l’Union européenne

Actualité 18.12.2006

© Communauté européenne, 2006Légère baisse du soutien à l'Union européenne

53 % des citoyens européens estiment que l'appartenance de leur pays à l'Union européenne est une bonne chose, un chiffre en légère baisse par rapport au printemps 2006 (- 2 points). Les opinions les plus favorables se retrouvent en Irlande (78 %), au Luxembourg (74 %) et au Pays-Bas (72 %). 50% des Français (+1 point) jugent favorablement l'appartenance de leur pays à l'Union.

L'image de l'Union européenne se dégrade également légèrement : 46 % des citoyens européens déclarent s'en faire une image positive - ils étaient 50 % en juillet 2006.

Le niveau de confiance dans les institutions européennes reste stable. Il est de 48 % pour la Commission et de 52 % pour le Parlement européen (respectivement 47 % et 50 % en France).

Les Français pessimistes

Les Européens sont plus nombreux à estimer que "les choses vont dans la bonne direction" dans l'Union européenne (33 %) que dans leur propre pays (28 %). La France est le pays dans lequel les citoyens sont le plus nombreux à estimer que les choses vont dans la mauvaise direction dans leur pays (61 %) et dans l'Union européenne (50 %, contre une moyenne UE 25 de 27 %).

 

Les Français sont également les Européens qui se montrent les plus négatifs à l'égard de la mondialisation, puisque 64 % d'entre eux pensent que ce phénomène accentue les risques pour l'emploi et les entreprises en France (pour une moyenne UE 25 de 41 %)

La politique étrangère et de sécurité plébiscitée

Les citoyens européens apportent volontiers leur soutien à une politique étrangère commune (68 %) et les trois quarts d'entre eux sont également favorables à une politique de sécurité et de défense commune.

Les opinions vis-à-vis de la poursuite de l'élargissement de l'Union européenne restent stables et équilibrées : 46 % des citoyens européens y sont favorables et 42 % s'y opposent. Malgré une récente progression du soutien à la poursuite de l'élargissement, la France reste l'un des pays dans lesquels ses partisans sont les moins nombreux (34%; +3 points).

Les opinions favorables à la Constitution européenne progressent : 53 % des Européens vivant dans les pays n'ayant pas ratifié le Traité constitutionnel s'y déclarent favorables contre 47 % au printemps 2006.

La justice : un enjeu de société important pour les Européens

Concernant l'orientation de la politique économique, 64 % des personnes interrogées pensent que "la libre concurrence est la meilleure façon de garantir la prospérité". Ils sont 73 % situés politiquement à droite et 61 % à gauche à soutenir cette approche. Les Français (52%) sont, avec les Portugais (46%) et les Espagnols (46%), les Européens exprimant le moins de soutien à cette idée.

Parmi différents sujets de société, la justice semble le thème le plus consensuel parmi les Européens. 85 % d'entre eux (75 % en France) pensent "qu'il y a trop d'indulgence et que les criminels devraient être plus sévèrement punis" et 64 % pensent que "nous avons besoins de plus d'égalité et de justice, même si cela signifie moins de liberté pour l'individu" (pour 66 % en France).

 

L'opinion publique dans l'Union européenne (pdf)

Entre le 6 septembre et le 10 octobre 2006, TNS Opinion & Social, un consortium créé entre Taylor Nelson Sofres et EOS Gallup Europe, a réalisé la vague 66.1 de l'Eurobaromètre à la demande de la Commission européenne, Direction Générale de la Communication, unité "Analyse de l'opinion publique et des médias".

 

L'Eurobaromètre "Standard" fait partie de la vague 66.1 et couvre la population de 15 ans et plus - ayant la nationalité d'un des Pays membres de l'Union européenne - et résidant dans un des pays Membres de l’Union européenne. L'Eurobaromètre"Standard" a été conduit également dans les deux pays accédants (la Bulgarie et la Roumanie) et dans les deux pays candidats (la Croatie et la Turquie), ainsi que dans la Communauté Turque Chypriote.

 

En France, l'enquête a été réalisée par TNS Sofres du 6 au 30 septembre 2006 sur un échantillon de 1007 personnes, représentatif de la population âgée de plus de 15 ans.