Derniers articles publiés

L'opinion publique dans l'Union européenne - printemps 2006

Actualité 06.07.2006

La vague 65 de l'enquête Eurobaromètre – "l’opinion publique dans l’Union européenne" – reflète l’opinion publique des Européens dans un climat économique en amélioration et dans une période de réflexion et de débat sur l’Union.

<br/>

Globalement, les Européens apparaissent relativement optimistes sur l’évolution de leur situation personnelle dans les 12 prochains mois (35% d'entre eux), et surtout satisfaits de la vie qu'ils mènent (85% en France, soit 4 points de plus que la moyenne des pays de l'Union). Si les résultats sont plus positifs qu’à l’automne 2005 (vague 64), les Européens restent plus pessimistes par rapport à l’évolution de la situation de l’emploi et de l’économie nationale.

La confiance dans l'Union européenne en hausse

La confiance dans l’Union européenne se renforce à 48% (+3 points par rapport à l'automne 2005, France : 41%) et les niveaux de confiance dans les institutions européennes - Commission, Parlement et Conseil - progressent. On note une augmentation significative du soutien à l’appartenance des pays à l'Union dans les nouveaux Etats membres.

En moyenne, un Européen sur deux est satisfait du fonctionnement de la démocratie dans l’UE (France : 40%). Avec une croissance positive constante depuis l’automne 2003, le niveau actuel de satisfaction est le plus haut mesuré sur ces dix dernières années.

Le chômage demeure la principale préoccupation des Européens

La première préoccupation des citoyens européens reste, de loin, le chômage (49 %, + 5 par rapport à l'automne 2005). En France, on enregistre une légère baisse de cette préoccupation (47%, soit -2 points). L'insécurité se place désormais en 2ème position (24%, ±0, France : 28%, +2) suivie par la situation économique (23 %, - 3, France : 27%, +2), qui recule au troisième rang. En quatrième position, le système de santé est un sujet de préoccupation pour 18 % des Européens (+ 3), mais pour 6% des Français seulement (-4).

Une nette majorité d'Européens reste favorable à une Constitution pour l'Union

Plus d'un après le rejet du projet de Constitution européenne en France et aux Pays-Bas, l’idée d’une constitution européenne recueille toujours un large soutien dans la plupart des pays européens (61% pour, 22% contre). C'est en Finlande et au Danemark que l'on s'oppose le plus voontiers à un tel projet : 40% des répondants s'y disent défavorables. Si en Pologne, en République tchèque et en Italie, la proportion de Européens opposés à une constitution européenne régresse, elle augmente à Malte, en Slovaquie, en Grèce, en Autriche, en France, au Luxembourg et au Royaume-Uni.

Avec 62 % d'avis positifs, la France se situe juste au-dessus de la moyenne européenne, tandis qu'avec 59 % d'avis positifs, les Pays-Bas sont juste au-dessous.

Les Européens partagés sur l'élargissement de l'Union européenne

Les Européens sont de plus en plus partagés sur la perspective d'un futur élargissement : l’écart entre les répondants qui y sont favorables (45%, -4 points par rapport à l’automne 2005) et ceux qui y sont opposés (42%, +3) se réduit encore et est maintenant très faible. Les Français, très réticents à cette perspective, paraissent conforter encore leur opinion (62% contre, +2).

Il semblerait que les futures éventuelles adhésions de la Bulgarie et de la Roumanie de même que le débat autour de la Turquie aient influencé l’opinion publique. A noter qu'en Turquie, les opinions favorables à un élargissement futur ont perdu 7 points, et atteignent désormais 45%.

 

L'opinion publique dans l'Union européenne - printemps 2006

Sondage eurobaromètre réalisé, en France, par TNS Sofres du 30 mars au 20 avril 2006 sur un échantillon de 1020 personnes, représentatif de la population âgée de plus de 15 ans.