Derniers articles publiés

L'Europe soutient la centrale solaire de Ouarzazate à hauteur de 345 millions d'euros

Actualité 20.11.2012

Premier projet solaire mis en œuvre en Afrique du Nord, le complexe de Ouarzazate (Maroc) bénéficiera d’un soutien européen de 345 millions d’euros, soit plus de la moitié du coût total du projet. C'est ce qu'ont conclu le 19 novembre à Marrakech la Banque européenne d'investissement (BEI), l'Agence française de développement (AFD), la KfW Entwicklungsbank (KfW) et l'Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN), promoteur du projet.

A terme, la centrale solaire de Ouarzazate devrait atteindre une capacité potentielle de 500 MégaWatts, soit l'une des plus importantes au monde. Sa construction s'intègre dans le Plan solaire méditerranéen (PSM), lancé en 2008 dans le cadre de l'Union pour la Méditerranée. Celui-ci vise à promouvoir la production et l'utilisation des énergies renouvelables dans la région, une partie de l'électricité produite (20 GW de capacité supplémentaire à l’horizon 2020) étant destinée au continent européen.

Soutien de la BEI en Méditerranée

Par l'intermédiaire de la Facilité euro-méditerranéenne d’investissement et de partenariat (FEMIP), la BEI s'est engagée à investir plus de 12 milliards d’euros dans le bassin méditerranéen, dont plus de 3,6 milliards dans des projets "énergie".


Le soutien accordé par l'Europe porte sur la première phase du projet, à savoir la construction d'une centrale solaire d’une capacité brute installée comprise entre 125 et 160 MW, pour une mise en exploitation en 2015. Il se répartit de la façon suivante : BEI (100 millions d'euros sur une contribution totale de 300 millions d’euros pour l'ensemble du projet), UE (30 millions d’euros non remboursables), AFD (100 millions d’euros), KfW et ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (100 millions d’euros), KfW et ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sûreté nucléaire (15 millions d’euros).

Pour le vice-président de la BEI, Philippe de Fontaine Vive, sa mise en œuvre "représente un signal fort pour un avenir plus 'vert' sur le plan du développement technologique, économique et énergétique ainsi qu’en matière d’emploi".

 

En savoir plus

 

Important soutien européen pour le premier grand projet solaire en Afrique du Nord - BEI