Derniers articles publiés

L'Europe n'est pas un long fleuve tranquille

Actualité 06.04.2007

L'Europe difficile - © Gallimard, 2007 "L'Europe difficile" de l'historien italien Bino Olivi, c'est l'histoire de la Communauté, puis de l'Union européenne, vue du côté des négociateurs et des institutions communautaires. Pour avoir été, pendant près de vingt ans, le porte-parole de la Commission, Bino Olivi était particulièrement bien placé pour raconter les coulisses de cette aventure.

Son "histoire politique de la construction européenne" couvre soixante ans d'intégration européenne, du Congrès de La Haye à la Convention qui a donné le jour au projet de Constitution. Elle évoque les luttes d'influence entre les pays membres, souligne le rôle des hommes de conviction qui ont pesé de tout leur poids pour faire avancer l'Europe, détaille les subtils équilibres atteints au petit matin au terme de négociations marathons. Car l'Europe vue par Bino Olivi, c'est une série d'avancées, d'impasses et de relances, une lutte permanente entre plusieurs visions d'un même projet qui font de l'UE une œuvre de compromis.

Publié pour la première fois en 1998, l’ouvrage ressort aujourd'hui dans une version remaniée par l'auteur avec le concours de l'historien Alessandro Giacone. Allégée de quelques centaines de pages, resserrée sur l'essentiel, cette nouvelle édition tient compte des plus récents développements de la construction européenne, et s'achève en janvier 2007 sur l'élargissement de l'Union à la Bulgarie et à la Roumanie.

C'est l'occasion pour Bino Olivi de se pencher sur l'état actuel de l'Europe. Cinquante ans après la signature du Traité de Rome, l'Union connaît à ses yeux "l'un des plus grands bouleversements de son histoire, qui concerne à la fois son extension géographique, son fonctionnement institutionnel et même sa raison d'être".

Dans la préface à cette nouvelle édition, les auteurs soulignent le décalage qui existe aujourd'hui entre "d'un côté, l'Europe rêvée de la culture, des citoyens, des solidarités" et "de l'autre, une Europe réelle faite de marathons agricoles, de bureaucraties tatillonnes et de programmes budgétivores". C'est pourtant cette Europe réelle qu'ils ont jugé utile de raconter dans le détail, car "c'est bien elle qui a permis les avancées des cinq dernières décennies : la libre circulation des hommes, l'achèvement du Marché commun, la création de la monnaie unique. Des avancées sur lesquelles on peut ironiser mais qui ont changé la vie de quelques centaines de millions de personnes".


Bino Olivi & Alessandro Giacone, l'Europe difficile, Gallimard, 2007