Derniers articles publiés

L’Europe et vous : Internet plus sûr pour les enfants, bilan pour RAPEX, prix du citoyen européen...

Actualité 04.05.2012

Chaque semaine, Touteleurope.eu fait le point sur ce que l'Union européenne fait pour vous, pour vos droits, votre santé, votre vie quotidienne. Mais aussi sur les initiatives de citoyens européens ! Cette semaine, la Commission européenne propose une nouvelle stratégie Internet destinée aux enfants et aux adolescents et présente le dernier rapport sur le système européen d’alerte rapide pour les produits dangereux (RAPEX). Le Parlement européen se prépare quant à lui à décerner le prix du citoyen européen et débat sur un nouveau programme consacré au cinéma.

Stratégie numérique : vers un Internet plus sûr pour les enfants et les ados

En Europe, 75 % des enfants utilisent Internet, dont un tiers via leur téléphone portable. Parmi eux quatre enfants sur dix signalent avoir été exposés à des risques en ligne, tels que le harcèlement en ligne, des contenus personnels promouvant l'anorexie ou l'automutilation, ou encore le détournement de leurs données personnelles.

Des statistiques qui ont poussé la Commission européenne à se pencher davantage sur la protection des enfants dans sa stratégie numérique pour l'Europe.

Le 2 mai dernier, la Commission a donc présenté de nouveaux objectifs parmi lesquels : la production de nouveaux contenus créatifs et éducatifs en ligne pour les enfants et le développement des plateformes donnant accès à des contenus adaptés à l'âge ; le renforcement de la sensibilisation et de l'apprentissage de la sécurité en ligne dans toutes les écoles de l'Union européenne ; la création d’un environnement sûr pour les enfants, dans lequel les parents et leurs enfants disposent des outils nécessaires pour assurer leur protection en ligne (transparence des réglages par défaut sur la vie privée, adaptés à l'âge ou encore convivialité des contrôles parentaux) ; la lutte contre le matériel pédopornographique en ligne en favorisant la recherche et l'utilisation de solutions techniques innovantes par la police.

Cinéma : l'avenir du programme Media en question

Le cinéma européen devrait prochainement être en "Une" de l’actualité du mois de mai avec la célébration du prestigieux festival de Cannes. A cette occasion, le Parlement européen a déjà consacré un débat sur l’avenir du 7ème art européen, le 26 avril dernier.

La commission parlementaire de la culture et de l'éducation s’est penchée sur le nouveau programme européen proposé par la Commission européenne en novembre 2011, qui est destiné à renforcer les secteurs culturels et créatifs. Sous le nom "Europe créative", ce nouveau dispositif vise à fusionner les outils actuels (MEDIA 2007 et MEDIA Mundus) et les doter d'un budget de 1,8 milliard d'euros.

Un nouveau programme qui ne suscite pas pour l’instant un très grand enthousiasme, notamment au sujet de l’enveloppe budgétaire. Lors de cette rencontre, la présidente allemande de la commission de la culture et de l'éducation Doris Pack a demandé des détails sur cette enveloppe, et le réalisateur français d'origine roumaine Radu Mihaileanu (président d’honneur du jury du Prix Lux 2012) a expliqué la nécessité d'augmenter le budget de la culture.

Le texte est actuellement en discussion au Conseil et au Parlement européen. Le rapport du Parlement européen sera présenté en octobre 2012.

Lors du Festival de Cannes, Androulla Vassiliou, commissaire à l’Education, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse, remettra le prix MEDIA de l’Union européenne à Asghar Farhadi (A Propos d’Elly - Ours d’Argent Berlin 2009 - et Une Séparation - Ours d’Or Berlin 2011 & Oscar du meilleur film étranger 2012) et à la société Memento Films Production pour le prochain film du cinéaste iranien qui sera tourné en France (et en français) à l’automne prochain.

Le Prix MEDIA récompense le meilleur projet, au potentiel de succès européen le plus fort, présenté par un scénariste et une société de production. Sélectionnée parmi les candidatures soumises pour un soutien de Développement pour l’année 2012 (1ère session), l’œuvre peut être une fiction, une animation ou un documentaire, mais doit être destinée à une sortie cinéma. Le choix du lauréat est établi par des experts indépendants, la Commission européenne et l’Agence exécutive pour l’éducation, l’audiovisuel et la culture (EACEA).

RAPEX : publication du rapport annuel sur le système d’alerte de produits dangereux

Afin de pouvoir alerter rapidement les consommateurs en cas de produit présentant un danger, l’Union européenne a mis en place un système d’alerte qui couvre l’ensemble des produits (par exemple un jouet ou un article de puériculture), à l’exception de l’alimentation, des produits pharmaceutiques et des appareils médicaux qui bénéficient de systèmes d’alerte spécifiques. Le système d’alerte RAPEX consiste en un réseau d’échange d’informations entre chaque pays membres de l’UE qui permet de signaler rapidement un produit dangereux et de prendre les mesures nécessaires dans toute l’union européenne.

Le 8 mai prochain, le commissaire européen chargé de la Consommation John Dalli présentera les principaux éléments du rapport annuel 2011 sur le système européen d’alerte rapide pour les produits dangereux (RAPEX). Le rapport contiendra notamment des informations sur le nombre de produits dangereux signalés au moyen du système, les principales catégories de produits concernées par les notifications, les États membres qui notifient le plus de produits dangereux et les pays d’origine de ces produits.

Le 1er janvier 2010, le champ d’action du système RAPEX a été étendu à des biens autres que les produits de consommation et aux risques pour des intérêts publics autres que la santé et la sécurité des consommateurs. Le système RAPEX est désormais utilisé tant pour les produits de consommation que pour d’autres biens (perceuses, lampes, cosmétiques, jouets, etc.).

Qui remportera le "Prix du citoyen européen" en juin prochain ?

Depuis 2008, le Parlement européen décerne chaque année un "Prix du citoyen européen" pour honorer les personnes ou les organisations qui mènent une action citoyenne remarquable.

Cette année, les eurodéputés ont proposé 61 candidats venant de 19 Etats membres. Une longue liste qui ne facilite pas la tâche de chaque jury national chargé désormais de réduire la liste des nominés. Au mois de juin prochain, le jury européen, présidé par Martin Schulz, devra sélectionner un maximum de 50 vainqueurs pour les récompenser de leurs initiatives les plus marquantes en faveur de l'Europe.

Les projets liés au thème de l'Année européenne devaient être privilégiés comme tous les ans. Pour 2012, l'accent devrait donc être mis sur le vieillissement actif et la solidarité entre les générations.

A la clé : la remise d’une médaille lors d'une cérémonie nationale et un grand rassemblement des gagnants à Bruxelles à l'automne 2012.


En savoir plus :

Stratégie numérique: vers un internet plus sûr et plus intéressant pour les enfants et les ados

Prix du citoyen européen