Derniers articles publiés

L'Europe et vous : internet, cinéma et gaspillage alimentaire

Actualité 11.10.2012

La commission de la Culture au Parlement européen a adopté mardi 9 septembre un projet de résolution concernant la sécurité sur Internet. Les commissaires Neelie Kroes (stratégie numérique) et Androulla Vassiliou (culture) ont participé mardi 9 octobre à une table ronde à Cannes pour discuter des possibilités offertes par la révolution numérique dans le milieu du cinéma. Enfin, à l'occasion du Forum de la distribution, les détaillants se sont engagés à prendre des nouvelles mesures pour éviter le gaspillage alimentaire.

Plus de sécurité pour les plus jeunes internautes

internet jeunesLa commission de la Culture au Parlement européen a adopté mardi 9 septembre un projet de résolution concernant la sécurité sur Internet. Selon les estimations des eurodéputés, la protection des mineurs passera "par un meilleur contrôle des téléphones portables, par des logiciels de filtrage, par une meilleure coordination des lignes directes", mais également par "une meilleure éducation au numérique des parents et des éducateurs".

Alors que les enfants branchés sur Internet (surtout par le biais des téléphones portables  ou des tablettes) sont de plus en plus nombreux, la possibilité qu'ils soient exposés à des contenus violents ou pornographiques ou qu'ils soient victimes de harcèlement ou d'escroquerie augmente. C’est pourquoi une action coordonnée au niveau européen s’impose, estiment les députés.

Cette action vise d'abord à lutter contre les contenus illégaux. Les eurodéputés demandent aux acteurs institutionnels et aux opérateurs une meilleure coordination des moyens (par exemple, les lignes directes) pour dénoncer  le contenu illégal ou les comportements abusifs sur Internet. Ils soutiennent également les solutions technologiques permettant d'éviter l’accès des enfants à certains contenus (logiciels de filtrage ou des systèmes de vérification d’âge…). En outre, ils appellent les opérateurs à s'auto-réglementer (notamment, en élaborant des codes de conduite identifiant les contenus illicites).

Ce texte, dont le rapporteur est l'eurodéputée italienne Silvia Costa (S&D) plaide aussi pour une meilleure éducation des enfants aux médias. Etant donné qu'Internet sera un "instrument essentiel pour leur éducation", l'"acquisition des compétences numériques devrait être une priorité des politiques nationales d'éducation", estime l'eurodéputée.

Adopté avec 20 voix pour, 3 contre et 5 abstentions au sein de la commission Culture, ce projet de résolution sera soumis au vote du parlement européen le 19 novembre prochain.

L'Europe à la conquête du film numérique

cinémaLes commissaires Neelie Kroes (stratégie numérique) et Androulla Vassiliou (culture) ont participé mardi 9 octobre à une table ronde organisée à Cannes à l'occasion du marché international des contenus audiovisuels (MIPCOM). L'objectif de cette confrontation entre l'exécutif européen et différents représentants de l'industrie cinématographique était de discuter des possibilités offertes par la révolution numérique dans le milieu du cinéma.

A l'issue de cette table ronde la Commission a publié une déclaration conjointe des deux commissaires qui sera la base de la future proposition de recommandation du Conseil sur le film européen. La déclaration s'articule sur deux points principaux, qui seront donc les bases de la politique envisagée par la Commission.

D'un côté, l'exécutif bruxellois invite l'industrie cinématographique européenne à "tirer pleinement parti de ce progrès technologique" et à "adapter ses modèles d'entreprise afin de diffuser plus efficacement les films européens, d'élargir leur public et d'améliorer les conditions de leur financement".

Pour ce qui concerne cette "adaptation" des modèles d'entreprise, la Commission estime qu'il est "urgent" de développer une stratégie de distribution en ligne. "Les films européens", estime Bruxelles, "doivent être de plus en plus nombreux sur les plateformes de vidéo à la demande et les détenteurs de droits devraient renforcer leur présence sur les plateformes mondiales y compris iTunes et Netflix par une stratégie de marque et de promotion efficace".

De l'autre côté, les deux commissaires soulignent également la nécessité d'exploiter ces nouvelles méthodes de distribution et ces nouveaux modèles d'entreprise pour fournir de nouvelles sources de financement à la réalisation. Tout en admettant l'importance du cinéma et le rôle crucial joué par la sortie en salles, la Commission souhaite "harmoniser les pratiques en matière de fenêtres de diffusion dans la plupart des États membres". Selon l'exécutif européen, "la relation entre la sortie en salles et d'autres formes de distribution ne doit pas être considérée comme un jeu à somme nulle" et "il n'y a pas forcément de concurrence directe entre, d'une part, le cinéma et, d'autre part, le DVD et/ou la vidéo à la demande".

Des nouvelles mesures pour prévenir le gaspillage alimentaire

légumesA l'occasion du Forum de la distribution qui s’est tenu le 9 octobre à Bruxelles, les détaillants se sont engagés à prendre des nouvelles mesures visant à éviter le gaspillage des denrées alimentaires. La Commission s'est fixé pour objectif de réduire ce gaspillage de moitié d’ici à 2020 et elle a salué l'initiative des détaillants.

Le commissaire à l'Environnement, Janez Potočnik, s'est exprimé en ces termes : "Les détaillants interviennent à l’étape cruciale à laquelle les consommateurs prennent leurs décisions d’achat. Ils ont un rôle essentiel, et même une responsabilité, à savoir guider les consommateurs vers des choix plus durables. […] Ils s’engagent aujourd’hui sur la bonne voie en s’attaquant au gaspillage des denrées alimentaires".

Les détaillants qui participaient au Forum de la distribution ont donc pris l'engagement de mettre en œuvre des mesures environnementales qui visent à "promouvoir la consommation durable et l’efficacité dans l’utilisation des ressources". La Commission rapporte que "le nombre d’engagements environnementaux a augmenté de 30 % par rapport à l’an dernier et approche maintenant les 500". Cette année, 19 membres du Forum se sont engagés à mener des campagnes de sensibilisation concernant les déchets, de même que la prévention et la réduction du gaspillage alimentaire.

Lors de cette édition, en outre, certaines meilleures pratiques ont été présentées aux participants : c'est le cas d'IKEA qui est parvenue à faire en sorte que 86 % des déchets de ses magasins soient recyclés, ou encore de C&A qui a doublé ses ventes de coton biologique en 3 ans.

Cette initiative, poursuit la Commission, viendra compléter les politiques menées par l’UE dans le domaine des déchets, qui sont décrites dans la feuille de route pour une Europe efficace dans l’utilisation des ressources. Ses objectifs : "réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici à 2020", "transformer les déchets en ressources" et "éliminer presque totalement la mise en décharge".

Les signataires de l’initiative rendront compte des résultats obtenus lors des prochaines réunions du Forum de la distribution, conclut la Commission.


En savoir plus

Nouvelles possibilités de distribution et de financement des films européens sur le marché du numérique de l'UE - Commission européenne

Les détaillants prennent des mesures en vue de prévenir le gaspillage des denrées alimentaires - Commission européenne

Rendre Internet plus sûr pour nos enfants - Parlement européen