Derniers articles publiés

[L'Europe en région] Sur les bords de la Sèvre Nantaise, la réhabilitation du moulin de Clisson soutenue par les fonds européens

Actualité 06.08.2020 Agnès Faure

Bâtiment historique de la vallée nantaise, le moulin du Nid d'Oie a été restauré par l'Etablissement Public Territorial du Bassin de la Sèvre Nantaise. Cette réhabilitation du patrimoine a été financée en partie par l'Union européenne.

Restauré grâce à des fonds européens, le moulin du nid d'Oie, a trouvé une seconde vie en accueillant le siège de l'EPTB de la Sèvre Nantaise

Restauré grâce à des fonds européens, le moulin du Nid d'Oie a trouvé une seconde vie en accueillant le siège de l'EPTB de la Sèvre Nantaise - Crédits : EPTB de la Sèvre Nantaise

Situé sur les bords de la Sèvre nantaise, à proximité de Clisson, le moulin du Nid d'Oie, historique moulin à farine, n'était plus en activité depuis 1992. Réhabilité en 2015, celui-ci héberge désormais les bureaux de l'Etablissement Public Territorial du Bassin de la Sèvre Nantaise (EPTB). Ce syndicat mixte, qui gère la préservation de la rivière, a en effet décidé d'implanter son siège social au cœur de son terrain d'action et a ainsi fait l'acquisition du site. Un site qu'il tient à mettre en valeur, puisqu'il en a également transformé une partie en lieu d'exposition ouvert au public.

Durant quatorze mois, de juillet 2013 à l'été 2014, le moulin a été réhabilité, tout en conservant l'esprit du lieu. "Un défi architectural" pour le syndicat. Le bâtiment ainsi réaménagé dispose désormais de trois nouveaux espaces occasionnellement ouverts au public. Sur son site internet, il est ainsi précisé qu'une zone de découverte du moulin est située au rez-de-chaussée, qu'un "jardin pédagogique" est aménagé au pied de l'ancienne cheminée, et qu'une salle d'exposition est également accessible au deuxième étage. Des bureaux et une salle de réunion ont également été aménagés dans l'extension du moulin, construite à cet effet.

L'Europe en région : les Pays de la Loire

Réhabiliter et valoriser le patrimoine

Pour le président de l'EPTB Jean-Pierre Chavassieux, l'enjeu était non seulement "[d'] être présent sur le bassin de la Sèvre Nantaise", mais aussi par cette présence, de "permettre la rénovation d'un moulin, (…) de prolonger l'histoire d'un bâtiment industriel et patrimonial". Une vision que Julien Guénéguès, membre de l'agence Rhizome et architecte du projet, a tenté de respecter au mieux tout en appliquant les consignes de remise aux normes du bâtiment. "Il s'agissait pour nous de poursuivre l'histoire du lieu, (…) de s'accrocher sur tout ce qui nous a séduits en visitant le bâtiment, donc on a réutilisé tout ce qu'on a pu sur le site", expliquait-il à Télénantes en 2015. Par ailleurs, les différents espaces d'exposition et de visite permettent de "faire découvrir l'équipement restant du moulin à farine" comme la roue, les systèmes d'engrenages ou encore les chambres à grains, complète le site de la Sèvre Nantaise.

Pour assurer la préservation et la valorisation du patrimoine culturel de la région, le projet a notamment reçu l'aide de l'Union européenne qui a contribué à hauteur de 100 000 € dans le cadre de son programme LEADER. Cette initiative de "Liaison entre actions de développement de l'économie rurale" (LEADER) a pour objectif "d'aider les acteurs ruraux à réfléchir sur le potentiel de leur territoire" en soutenant pour cela des projets permettant de mettre en avant leur attractivité. Dans le Pays du Vignoble Nantais, l'accent est mis notamment sur la préservation et la valorisation du patrimoine culturel, détaille le site internet dédié au programme. En permettant à la fois de réhabiliter un site majeur tout en s'inscrivant dans une démarche de préservation et de valorisation de son patrimoine, le projet a pu bénéficier des aides européennes pour donner une seconde vie au moulin du Nid d'Oie.

Dans les Pays de la Loire, un bus destiné à informer les jeunes sur la filière de l'apprentissage

Dans les Pays de la Loire, l'Europe finance la préservation des espaces naturels protégés