Derniers articles publiés

[L’Europe en région] L'Union européenne finance la formation et l’installation de paysans dans le Centre-Val de Loire

Actualité 30.03.2020 Agnès Faure

Le "stage paysan créatif", imaginé en 2017 par la région Centre-Val de Loire, permet aux jeunes agriculteurs de bénéficier d’une aide à l’installation. L’Union européenne soutient cette initiative régionale, et finance ce projet à hauteur de 80 %.

Le stage paysan créatif proposé par la région Centre-Val de Loire et financé par l'Union européenne permet aux agriculteurs de se former et de s'installer dans la région

Le stage paysan créatif proposé par la région Centre-Val de Loire et financé par l'Union européenne permet aux agriculteurs de se former et de s'installer dans la région - Crédits : ARDEAR Centre-Val de Loire

La profession d'agriculteur est aujourd'hui confrontée à un problème structurel de renouvellement : on compte en moyenne une arrivée pour trois départs à la retraite. "La question de l’accompagnement des jeunes agriculteurs et de la transmission" incarne ainsi un défi "crucial" pour le secteur agricole, souligne Le Monde dans une enquête sur le sujet. Ce problème, la région Centre-Val de Loire l'a perçu dès le milieu des années 2010. Et pour y remédier, l'Association pour le développement de l’emploi agricole et rural (ARDEAR) de la région a imaginé en 2017 un projet de stage paysan créatif. Le but ? Favoriser l’installation et l’insertion professionnelle des agriculteurs sur le territoire.

Former de nouvelles générations d’agriculteurs

A cet effet, le dispositif permet aux candidats d’alterner entre une période d’immersion chez un paysan référent, et une formation professionnelle sur les démarches administratives et d'autres aspects plus théoriques de la gestion quotidienne d’une exploitation. Une aide "précieuse" pour François de La Monneraye, bénéficiaire du programme : "Je ne pouvais pas concevoir de monter une ferme sans avoir eu cette expérience là", explique t-il. Ce stage est aussi l’occasion "de connaître et de travailler avec les producteurs du secteur mais aussi les clients, de se familiariser avec son site et ses particularités sans impact directement productif", peut-on lire sur le site internet d'InPact Centre (Initiatives pour une agriculture citoyenne et territoriale), le complexe associatif auquel appartient l’ARDEAR Centre Val de Loire, porteur du projet.

L’insertion professionnelle est en effet un objectif clé de la formation, qui mise sur un fonctionnement de parrainage : le suivi personnalisé du candidat par son référent lui permet de bénéficier de conseils de la part d'exploitants expérimentés. Emilie Callu, qui conseille et accompagne François, entend ainsi mettre à profit son expérience pour l'aider dans ses démarches, et lui "éviter d’être confronté à certaines problématiques [qu'elle a] pu [elle-même] rencontrer". Des sessions de formation collective permettent enfin aux bénéficiaires du stage d’échanger sur leurs pratiques, et de se constituer un réseau permettant de s’ancrer durablement dans le milieu paysan.

Un projet financé par l’Union européenne

La mise en place d'un dispositif aussi complet ne pouvait se faire sans une aide financière extérieure : pour la seule période 2017-2019, le coût total du projet était en effet estimé à 178 000 euros. De l’Union européenne, le projet a bénéficié d'une enveloppe d’environ 142 000 euros, qui couvre près de 80 % des dépenses. Accordée dans le cadre du Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER), cette subvention européenne a pour but de soutenir le développement rural en encourageant l’installation de jeunes agriculteurs.

Malgré sa place de première région céréalière d’Europe, la région Centre-Val de Loire souffre en effet d’une faible densité de population (66 habitants/km2). Animatrice dans le cadre du stage paysan créatif, Marie-Pierre Auvray concède : "Ce qui est aussi important pour nous, c’est qu’il y ait des gens dans les territoires, que les campagnes se vident pas". Ce projet est ainsi une manière d'aller "à contre-courant" de l'exode rural.

Cette thématique est au cœur des priorités de l’Union européenne et de la Politique agricole commune, rappelle la Commission européenne : "Face au vieillissement de la population agricole, l’UE intensifie ses efforts pour inciter les jeunes à s’engager dans l’agriculture. Elle aide les jeunes agriculteurs à mettre en place leur activité grâce à une aide à l'installation, une aide au revenu et des prestations telles que des compléments de formation". Des défis auxquels le stage paysan créatif cherche à répondre.