Derniers articles publiés

[L'Europe en région] Dans les Pays de la Loire, l'Europe finance la préservation des espaces naturels protégés

Actualité 11.06.2020 Agnès Faure

Située sur la façade maritime du marais poitevin, la baie de l'Aiguillon est un espace naturel protégé avec une biodiversité riche. Pour le préserver des conséquences du changement climatique et de l'activité humaine, plusieurs acteurs ont fait appel à des financements européens.

Espace naturel protégé, la baie de l'Aiguillon bénéficie d'un soutien financier de l'Union européenne pour en préserver la biodiversité

Espace naturel protégé, la baie de l'Aiguillon bénéficie d'un soutien financier de l'UE pour en préserver la biodiversité - Crédits : Fabrice Denis Photography / CC BY-NC-ND 2.0

La baie de l'Aiguillon "constitue un vaste ensemble naturel, composé de nombreux habitats littoraux remarquables" qui accueille "près de 100 000 oiseaux migrateurs chaque année", selon le site internet du parc naturel régional du marais poitevin, auquel elle appartient. La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) indique en effet que son emplacement à la lisière entre mer et marais - créant un terrain particulier, qu'on appelle les vasières- est très appréciée par les oiseaux limicoles, migrateurs. Ils profitent ainsi de 3 700 hectares à marée basse pour chercher leur nourriture et passer l'hiver. Un équilibre menacé par le changement climatique. Une partie de la réserve est en effet "colonisée par une espèce invasive favorisée par le réchauffement climatique", indique la LPO, provoquant une dégradation de la biodiversité de la baie et la raréfaction des oiseaux migrateurs.

L'espace subit également de fortes tempêtes et marées. La baie doit non seulement faire face à ces modifications de la faune et de la flore, mais aussi à une activité humaine de tous les instants. Entre l'agriculture intensive, la pression touristique et l'aménagement du territoire, le paysage et les sols du littoral poitevin sont profondément marqués par le main de l'homme.

L'Europe en région : les Pays de la Loire

Protéger la biodiversité grâce aux fonds européens

Afin de préserver le milieu classé Réserve naturelle nationale, plusieurs acteurs incluant le Parc naturel régional du Marais poitevin, les gestionnaires de la baie de l’Aiguillon, l’Office national de la chasse et de la faune sauvage ainsi que la Ligue pour la protection des oiseaux ont monté en 2016 un projet européen. Etalé sur cinq ans, celui-ci prévoit notamment le nettoyage et la restauration des vasières, l'amélioration des conditions et de la capacité d'accueil des oiseaux migrateurs, ainsi que la protection de 12 hectares de dunes. Le projet comporte aussi une dimension expérimentale puisqu'il comprend des études sur l'adaptation des littoraux au changement climatique ou encore sur l'impact de la qualité de l'eau sur la biodiversité.

Financé à 60% par la Commission européenne, celui-ci s'inscrit dans le cadre du programme LIFE, acronyme pour "L'Instrument Financier pour l'Environnement", qui est, rappelle Ouest-France, "un outil de financement de l'Union européenne (UE), destiné à soutenir des actions en faveur de l'environnement, du climat et de la biodiversité". Créé il y a presque trente  ans, le programme est désormais devenu "l’outil le plus efficace de l’Union européenne pour protéger la vie sauvage", estime la LPO.

Pour Vanessa Charbonneau, vice-présidente de la région Pays de la Loire déléguée aux affaires européennes, le programme LIFE permet de "financer des opérations qui visent à renforcer et (…) préserver l'habitat naturel". Dans le cas du programme LIFE Baie de l'Aiguillon qui s'achève en décembre 2020, le financement européen a permis de protéger "la diversité rare des milieux de la baie (…) contre l’envasement ou la pression de l’activité humaine". La LPO appelle ainsi à une augmentation des financements consacrés à ces programmes dans le cadre du prochain budget pluriannuel de l'UE.

Sur les bords de la Sèvre Nantaise, la réhabilitation du moulin de Clisson soutenue par les fonds européens

 Dans les Pays de la Loire, un bus destiné à informer les jeunes sur la filière de l'apprentissage