Derniers articles publiés

L'Europe au menu de la XVe Conférence des Ambassadeurs

Actualité 27.08.2007

Nicolas Sarkozy s'est adressé lundi aux 180 chefs de mission diplomatique lors de l'ouverture de la XVe Conférence des Ambassadeurs à Paris. L'intervention présidentielle était l'occasion d’exposer les grandes orientations de sa politique étrangère.

 


Cet événement, qui rassemble chaque année, depuis 1993, les chefs de mission diplomatique français, des responsables de l'administration centrale du ministère des Affaires étrangères et européennes, mais également des hauts fonctionnaires, a pour vocation de débattre des enjeux de la politique européenne et étrangère de la France, de sa place dans le monde ainsi que des moyens d'action à la disposition des représentants de l'Etat à l'étranger.

A dix mois de la présidence française de l'Union européenne, le Président français a ainsi souligné la place de l'Union européenne dans la politique étrangère.

L'Union européenne : la priorité absolue de la France

"La construction de l'Europe restera la priorité absolue de notre politique étrangère" a indiqué Nicolas Sarkozy.

Pour le Président, "l'Europe étant désormais sortie du blocage du chantier institutionnel qui durait depuis 10 ans, le moment est venu de poser la question de l'avenir du projet européen". A cet effet, le chef de l'Etat a souhaité la création "d'ici la fin de l'année" d'un "comité de dix à douze sages de très haut niveau" par les membres de l'Union européenne, pour réfléchir à l'avenir de l'Europe.

"Je suis de ceux qui pensent qu'il n'y a pas de France forte sans l'Europe, comme il n'y a pas d'Europe forte sans la France" a souligné le Président de la République.


Par ailleurs, afin de préparer la présidence française de l'UE, Nicolas Sarkozy a déclaré qu'il irait visiter chacune des capitales de l'Union pour leur présenter ses priorités : l'immigration, l'énergie et l'environnement.

Vers une adhésion de la Turquie à l'UE ?

Ce premier discours de politique étrangère prononcé par le Président depuis son investiture fut également très remarqué par la position affichée sur le dossier turque. Partisan d'une association entre l'UE et la Turquie, le Président a, semble-t-il, légèrement infléchi sa position. "La France ne s'opposera pas à ce que de nouveaux chapitres de la négociation entre l'Union et la Turquie soient ouverts dans les mois et les années qui viennent", a affirmé Nicolas Sarkozy. Le Président a toutefois rappelé que cette adhésion ne pourra être effective qu'en cas de respect des chapitres de négociations, tout en rappelant les différentes voies possibles : "soit l'adhésion, soit une association aussi étroite que possible sans aller jusqu'à l'adhésion".

La mise en place d'un "comité des sages" chargé de répondre à la question "Quelle Europe en 2020-2030 et pour quelles missions ?" devrait également permettre de relancer le débat sur l'adhésion de la Turquie. L'ouverture d'une réflexion sur les valeurs, les objectifs mais aussi les frontières de l'Union devrait en effet permettre de définir quelle place réserver à la Turquie en Europe.

Pour un nouvel élan de l'Europe de la défense

En rappelant les opérations engagées par l'UE, le Président français a annoncé que "la France prendra des initiatives très fortes pour un renforcement de l'Europe de la Défense" et souhaite dans cette optique élaborer une nouvelle "stratégie européenne de sécurité" qu'il aimerait faire approuver sous la Présidence française.

Par ailleurs, la construction d'une Europe de la défense ne pouvant se faire qu'avec l'appui des structures internationales existantes, le Président a plaidé pour une "rénovation de l'Otan" car "il y a une complémentarité entre l'OTAN et l'Union". De même, le chef d'Etat s'est prononcé en faveur d'un élargissement du Conseil de sécurité de l'ONU, et d'une transformation du G8 en G13 afin d'y intégrer les nouvelles puissantes émergentes (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde, Mexique…).

Se livrant à un tour d'horizon des différentes menacent qui pèsent sur le monde (terrorisme, guerres…), en insistant tout particulièrement sur la crise autour du nucléaire iranien, " sans doute la plus grave qui pèse aujourd'hui sur l'ordre international" a-t-il estimé, Nicolas Sarkozy a rappelé la nécessité d'une" coopération totale entre services de sécurité de tous les pays concernés".

En outre, afin de répondre au "risque de confrontation entre l'Islam et l'Occident", le Président de la République est revenu sur son projet d'"Union méditerranéenne" axée sur quatre grands piliers : l'environnement et le développement durable, le dialogue des cultures, la croissance économique et le développement social, l'espace de sécurité méditerranéen. Pour ce faire, le chef de l'Etat a exprimé son souhait de réunir les chefs d'Etats et de gouvernement au premier semestre 2008 pour débattre de ce projet.

Enfin, en référence aux travaux actuellement en cours de la CIG chargée de rédiger un nouveau traité, Nicolas Sarkozy a réaffirmé son optimisme : "bientôt dotée d'institutions efficaces, d'un président stable du Conseil européen, d'un Haut Représentant en charge de la politique étrangère qui remplacera les trois responsables actuels, et d'un véritable service diplomatique européen, l'Union sera en mesure de mieux affirmer sur la scène mondiale la vision et les valeurs que nous partageons".

La journée du mardi 28 août sera spécifiquement consacrée aux questions européennes, dans la perspective de la prochaine présidence française de l'Union européenne au second semestre 2008. Une séance plénière et plusieurs tables rondes permettront une analyse approfondie des sujets qui constituent l'actualité de l'Union européenne, tels que la politique de voisinage de l'Union européenne (Russie, Méditerranée ?), la mise en oeuvre d'une approche globale des migrations, la question du changement climatique et la politique européenne de l'énergie, l'Europe et la mondialisation.


Sources

 Allocution à l'occasion de la Conférence des Ambassadeurs - 27/08/07 - Elysée
Programme de la conférence - Ministère des Affaires étrangères [pdf]
Présentation : XVe conférence des ambassadeurs (27-29 août 2007) - Ministère des Affaires étrangères

En savoir plus

Biographie de Nicolas Sarkozy - Touteleurope.fr
Vers une relance institutionnelle ? - Dossier d'actualité - Touteleurope.fr
Elargissement : Roumanie, Croatie, Turquie...Où en sommes-nous ? - Dossier d'actualité - Touteleurope.fr
L'Europe de la défense - L'UE en action - Touteleurope.fr
XVème Conférence des Ambassadeurs (27-29.08.07) - vidéo -  Ministère des Affaires étrangères et européennes