Derniers articles publiés

L'Estonie ratifie le traité constitutionnel le jour de la Fête de l'Europe

Actualité 09.05.2006

Symboliquement, l'Estonie a choisi le 9 mai, Journée de l'Europe, pour se prononcer sur le Traité constitutionnel. Les parlementaires estoniens ont ratifié le texte à la quasi-unanimité : 73 voix pour, 1 voix contre, sur 101 parlementaires.

L'Estonie devient ainsi le 15ème Etat à ratifier la Constitution européenne. La Finlande, qui assurera la présidence de l'Union européenne le 1er juillet, devrait être le prochain pays à se prononcer sur le texte du Traité. Sept autres Etats membres de l'Union européenne (UE) n'ont toujours pas entamé le processus de ratification (Royaume-Uni, Pologne, Portugal, Danemark, République tchèque, Irlande, Suède).

Le président du Parlement européen, Josep Borrell, s'est réjoui du "vote massif en faveur du traité". A un mois de la rencontre des chefs d'Etat et de gouvernement des Vingt-cinq, notamment destiné à prendre une décision sur l'avenir du texte, à la suite des "Non" français et néerlandais, le vote estonien rappelle que le processus de ratification n'est pas abandonné. "Le processus d'intégration européenne continue et la confiance dans le Traité constitutionnel est retrouvée", a déclaré le ministre estonien des Affaires étrangères, Urmas Paet.

Le président de la Commission constitutionnelle du Parlement estonien, Urmas Reinsalu, a quant à lui, affirmé que : "Le Traité constitutionnel préserve le développement de la construction européenne et ainsi les intérêts de l'Estonie ; d'un point de vue pragmatique, le Traité garantit un système de gestion plus efficace de l'Europe". Il a par ailleurs souligné l'importance de la reconnaissance des droits fondamentaux des citoyens de l'UE par le Traité constitutionnel.