Derniers articles publiés

L'énergie au centre de l'agenda communautaire

Actualité 20.11.2006

Les discussions se concentreront sur l'élaboration d'un nouveau cadre pour la politique énergétique européenne. Il s'agit pour Bruxelles de travailler à l'amélioration de l'"efficacité énergétique", de développer l'utilisation des énergies renouvelables afin de lutter contre le changement climatique mais aussi de trouver des solution pour sécuriser les approvisionnements.  

Une nécessaire adaptation de la politique européenne

Face à des réalités changeantes et des données nouvelles, l'Union européenne se doit de modifier sa politique énergétique. Voilà en substance le message qu'a voulu faire passer José Manuel Barroso lors de son discours du 20 novembre en préambule de la semaine chargée qui attend les Européens sur ces questions.

Aux yeux du Président de la Commission européenne, quatre grandes évolutions sont à prendre en compte par l'UE dans l'adaptation de sa politique dans le domaine de l'énergie :

 la demande énergétique globale devrait augmenter sensiblement (d'environ 60 % d'ici 2030), notamment du fait du dynamisme économique de la Chine et de l'Inde.  

les réserves d'hydrocarbures utilisables en Europe s'amenuisent et  l'Union importe aujourd'hui déjà près de 50 % de l'énergie qu'elle consomme. Ce chiffre pourrait atteindre 70 % prochainement.

les prix du gaz et du pétrole augmentent rapidement et sont actuellement très volatiles : de 10 $ le baril durant l'hiver 1998-1999 à plus de six fois cette somme aujourd'hui.

le climat change et l'atmosphère terrestre s'est réchauffée de 0,6 °C. Selon les prévisions les plus pessimistes, les températures pourraient s'élever  de 5,8°C d'ici la fin du siècle. 

Trois "événements-phares" cette semaine

Conférence sur l'énergie : pour une sécurité des approvisionnements    

Cette conférence réunit à Bruxelles, les 20 et 21 novembre, différents acteurs influents du secteur énergétique à propos des implications extérieures de l'action européenne dans ce domaine. Alors que José Manuel Barroso a prononcé le discours d'ouverture de cette rencontre, les commissaires Ferrero-Waldner, Piebalgs, Mandelson et Michel, ainsi que le haut représentant Solana prennent part aux travaux. Des représentants des Etats membres, de certains pays tiers et de plusieurs entreprises sont également appelé à s'exprimer.

L'ensemble des participants doit discuter en priorité des moyens dont dispose l'UE afin d'assurer un niveau élevé de sécurité des approvisionnements. Les conclusions de cette rencontre seront dévoilées par le commissaire européen à l'Energie, Andris Piebalgs, durant sa conférence de presse le mardi 21 novembre.

L'énergie est devenue une arme géopolitique à l'image de l'affaire Russie-Ukraine lorsque Moscou avait coupé l'approvisionnement des ukrainien du fait de la mise en place à Kiev d'un régime qui n'avait pas spécialement les faveurs de Moscou.

Ainsi, comme l'a précisé M. Solana dans son discours, "nos besoins énergétiques pourraient bien limiter notre capacité à poursuivre des objectifs plus larges en matière de politique étrangère, notamment dans les domaines de la résolution des conflits, des droits de l'homme et de la bonne gouvernance". Dans ces conditions, la sécurité des approvisionnements est indispensable si l'UE veut mener une politique extérieure indépendante et efficace.

Conseil Transport, télécommunications, énergie : efficacité énergétique et énergies renouvelables

Cette réunion des ministres européens, qui se tient le 23 novembre, permettra de poursuivre les discussions sur la mise en place d'une nouvelle politique énergétique européenne.

A l'occasion de ce Conseil, les responsables européens examineront le Livre vert sur l'Energie. Il s'agira donc pour eux d'adopter des conclusions par rapport à ce texte, de donner l'avis des Etats membres et éventuellement d'adresser des recommandations pour surmonter les obstacle à l'efficacité énergétique de l'Union.

Sommet UE-Russie

Une rencontre entre les Européens et les Russes est prévue à partir du 24 novembre. Elle a pour objet central la question énergétique.

25 % du gaz et du pétrole consommé en Europe provient du voisin russe, ce qui en fait le 1er fournisseur de l'Union. L'enjeu est donc de taille, il s'agit pour l'UE d'établir avec Moscou un partenariat de long terme et obtenir, de la Russie, qu'elle ratifie la Charte de l'énergie signée en 1994. Ceci sécuriserait en partie les approvisionnements européens.

Sources

Energy efficiency and renewable energy as part of the new energy policy for Europe - Communiqué de presse, 20/11/2006 - Présidence de l'Union européenne
Discours de José Manuel Barroso - 20/11/2006 - Commission européenne

En savoir plus

Le Livre vert sur l'Energie - Suivi législatif - Touteleurope.fr
Fiche Energie - Touteleurope.fr