Derniers articles publiés

L'eau en Europe, une réserve précieuse à préserver

Actualité 20.03.2009

Les mauvais chiffres s'accumulent. 900 millions de personnes n'ont pas accès à l'eau potable aujourd'hui et 85 % des eaux usées sont évacuées sans traitement. Selon le Conseil national du renseignement américain, dans son dernier rapport "Comment sera le monde en 2025 ?", environ 1,4 milliard d'habitants, dans 36 pays différents, pourraient connaître une pénurie d'eau potable en 2025. Et l'Europe dans tout ça ? Alors que l'Agence européenne pour l'environnement vient de publier, le 17 mars 2009, un rapport sur la question, c'est l'occasion de revenir sur les relations qu'entretient l'Europe avec cette ressource précieuse.


Une ressource qui irrigue toute notre économie

Que ce soit pour lire un journal, jouer au tennis ou encore prendre le train, tous les biens et services dont nous dépendons, pour nombre de nos activités quotidiennes, exigent une ressource vitale : l'eau.
Forum mondial de l'Eau

Du 16 au 22 mars 2009 a lieu à Istanbul, le cinquième forum mondial de l’eau.

Forum organisé tous les trois ans par le Conseil mondial de l’eau, c’est la plus grande manifestation internationale sur la question de l’eau.

En savoir plus


Le nouveau rapport de l'Agence européenne pour l'environnement affirme que, dans de trop nombreuses régions d'Europe, l'eau est pourtant surexploitée.

Ces préconisations sont claires et limpides : préserver une ressource que l'on trouve encore en abondance en Europe en ciblant, en particulier, deux secteurs : le tourisme et l'agriculture.

  • Le tourisme. Les niveaux de vie s'améliorant, des activités, comme le tourisme, entraînent une augmentation de l'utilisation de l'eau pendant les périodes estivales de manière significative. Prenant l'exemple du bassin du Jùcar, un fleuve d'Espagne, l'Agence mentionne l'implantation de 55 nouveaux terrains de golf, chaque terrain consommant à lui seul 500,000 m3 d'eau.

  • L'agriculture. Selon l'agence, l'impact de l'agriculture sur les réserves d'eau est significatif. C'est dans le domaine du "water resource management" que l'Europe doit progresser : penser à utiliser l'eau de manière plus efficace, éviter le gaspillage et l'utilisation abusive des réserves en développant, notamment, les capacités de recyclage.

 

L'utilisation de l'eau en Europe

  • 44 % de l'eau prélevée est utilisée à des fins de production d'énergie
  • 24 % pour l'agriculture
  • 21 % pour l'approvisionnement en eau de la population
  • 11 % pour l'industrie

Ces chiffres masquent cependant des différences significatives dans la répartition de la consommation des ressources en eau sur le continent. En Europe du Sud, par exemple, l'agriculture représente 60 % du total de l'eau prélevée et atteint 80 % dans certaines régions.

Les eaux de surface, comme les lacs et les rivières, fournissent 81 % du total de l'eau douce prélevée et constituent la principale ressource en eau pour les secteurs de l'industrie, de l'énergie et de l'agriculture.

En revanche, l'approvisionnement du public en eau exploite davantage les nappes souterraines en raison de la qualité généralement meilleure de leur eau. Pratiquement toute l'eau utilisée dans la production d'énergie est rejetée dans la nature, ce qui n'est pas le cas de l'eau consommée par l'agriculture.

Procédé utilisé initialement dans les zones arides, la désalinisation devient, aujourd'hui, une alternative aux ressources en eau traditionnelles de plus en plus utilisée, particulièrement dans les régions d'Europe affectées par le stress hydrique.


 

En savoir plus

Rapport de l'Agence européenne pour l'environnement

L'Europe et l'environnement - Touteleurope.fr