Derniers articles publiés

L’apprentissage des langues à l’honneur en Europe

Actualité 25.09.2012

Mercredi 26 septembre, l’Europe célèbre la journée européenne des langues. Depuis maintenant onze ans, l’UE et le Conseil de l’Europe mettent à l’honneur le multilinguisme à travers l’organisation de nombreux événements dans tous les pays. Cette grande journée vise à sensibiliser le public à l’importance de l’apprentissage des langues et à la compréhension interculturelle. Les 800 millions de citoyens européens issus des 47 Etats membres du Conseil de l'Europe sont invités à apprendre plus de langues, à tous les âges, tant à l'école qu'en dehors. Selon un rapport de la Commission européenne, les enfants commencent à apprendre des langues étrangères à un âge de plus en plus précoce.

Sensibiliser le public à la diversité linguistique et encourager l'apprentissage tout au long de la vie

Créée en 2001 à l’occasion de l’Année européenne des langues, la Journée européenne des langues a pour triple objectif de sensibiliser le public au plurilinguisme en Europe, de cultiver la diversité culturelle et linguistique et d'encourager l'apprentissage des langues par tous dans et en dehors du contexte scolaire.

Participez à la journée européenne des langues !

Pour en savoir plus, cap sur le site web du Conseil de l'Europe, vous y trouverez de nombreuses informations et la liste de toutes les manifestations organisées.

De Budapest à Lisbonne, une multitude de manifestations se déroulent en Europe. Emissions de radio et de télévision, cours de langues, conférences : à travers ces événements l’UE souhaite sensibiliser le public à l'importance de l'apprentissage des langues et de la diversification des diverses langues apprises. "La diversité linguistique et culturelle est l'un des principaux atouts de l'Union européenne", a rappelé le 20 septembre dernier Androulla Vassiliou, commissaire européenne chargée de l’Education, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse.

Si le Conseil de l’Europe ne donne aucune directive, ni soutien financier pour l'organisation d'activités qui est laissée à la libre initiative de toute personne ou groupe de personnes (y compris les autorités), en revanche un coordinateur national dans la plupart des Etats assure ainsi bénévolement ce rôle de "relais" entre les organisateurs et le Conseil de l'Europe aussi bien pour des informations que pour obtenir du matériel promotionnel produit par l’Organisation. Sur le site web dédié à cette journée, un calendrier des événements, des jeux, quiz et de nombreuses informations sur l’apprentissage des langues sont proposés.

"Chaque langue est une fenêtre ouverte sur le monde"

George Steiner, écrivain anglo-franco-américain


Pour les scolaires, cette journée est l’occasion d'en apprendre plus sur d'autres cultures, traditions et langues qui ne sont pas habituellement présentées en classe et de faire la promotion des talents créatifs des élèves en leur faisant jouer des sketches tout en mettant en valeur les autres langues qu'ils connaissent, en créant des cafés linguistiques, en mettant en lumière toutes les langues parlées au sein de l'établissement, etc.

Un apprentissage de plus en plus précoce

Les enfants commencent à apprendre des langues étrangères à un âge de plus en plus précoce en Europe, la plupart des élèves commençant entre 6 et 9 ans, selon le dernier rapport de la Commission européenne "Chiffres-clés de l'enseignement des langues à l'école en Europe - 2012". Au cours des 15 dernières années, la majorité des pays ou régions ont abaissé l'âge de début de l’apprentissage obligatoire des langues étrangères, et certains le proposent même dans l'enseignement préscolaire. Le record est détenu par la région germanophone de la Belgique, où les enfants commencent à apprendre une autre langue dès trois ans. Elle est suivie par Malte et Chypre (5 ans), puis l'Espagne, l'Italie (6 ans), la France (7 ans), l'Angleterre arrivant en dernière position, à 11 ans.

Pour l'ensemble des pays, la proportion d'élèves du primaire n'apprenant aucune langue étrangère a reculé de 32,5% en 2004/05 à 21,8% en 2009/10.

Une bonne nouvelle puisque dès leur plus jeune âge, les élèves forgent leurs premières compétences en matière de langues. Entre trois et cinq ans, l’oreille est particulièrement sensible aux différences de prononciation. Très tôt la façon de prononcer et d’articuler se met en place et les enfants ont beaucoup plus de facilité à reproduire des sons nouveaux. De plus, au cours de cette période, les références culturelles, lexicales et phonologiques, qui serviront d’appui à l’apprentissage de la langue, se déterminent de façon naturelle.

Mais le rapport relativise la portée de cette tendance en soulignant que "le temps consacré à l'enseignement des langues étrangères n'a pas augmenté de manière significative et reste plutôt réduit par rapport à d'autres matières".

Par ailleurs, le rapport de la Commission confirme que l'anglais est de loin la langue étrangère la plus enseignée dans presque tous les pays européens, le français, l'espagnol, l'allemand et le russe venant loin derrière.

L’allemand est la langue parlée par le plus grand nombre de personnes dans l'UE : pour 16% des Européens, il s’agit de leur première langue. Viennent ensuite l’italien et l’anglais (13% chacun), le français (12%), puis l’espagnol et le polonais (8%)

Source : Eurobaromètre Juin 2012

En France, l’espagnol est la deuxième langue pratiquée après l’anglais. Autrefois langue d’élite, l’allemand est depuis quelques années plus accessible, a indiqué mardi 4 septembre la secrétaire général de l’Office franco-allemand (OFAJ), lors d'une conférence de presse. Selon Béatrice Angrand, la réforme des rythmes scolaires en France pourrait être une chance pour consacrer plus de temps aux langues étrangères.

Le baromètre des relations franco-allemandes - spécial jeunes - réalisé en septembre 2012 par l’OFAJ, en partenariat avec Paris-Berlin, indique que la langue de Goethe est pratiquée par 27,3 % des Français. Pour 35,6 %, les perspectives professionnelles sont la principale raison pour apprendre cette langue. L’OFAJ, à travers sa structure, propose aux jeunes de nombreux programmes pour améliorer leurs compétences en allemand. L’année franco-allemande devrait être l’occasion pour de nombreux jeunes de choisir cette langue comme première ou deuxième langue vivante.

En France, la deuxième langue est choisie au collège en classe de 4e, puis poursuivie au lycée, où les élèves qui le souhaitent peuvent même s’initier à une troisième langue. L'apprentissage de deux langues vivantes est offert aux séries générales mais désormais également à toutes les séries technologiques et à la voie professionnelle. 

Le saviez-vous ?

Une petite majorité des Européens préfère regarder les films et programmes étrangers doublés plutôt que sous-titrés

Voir le comparatif

Aux côté des sections internationales, des sections européennes et de langues orientales (SELO) ont été développées, avec pour objectif l’égale maîtrise de deux langues à la fin du secondaire. Il existe aussi des sections bi-nationales (ABIBAC, BACHIBAC, ESABAC) qui permettent d’obtenir la délivrance simultanée du baccalauréat français, et respectivement de l’Abitur (Allemagne), du bachillerato (Espagne) ou de l’esame di Stato (Italie).

La loi d'orientation de 2005 fixait une augmentation du nombre des sections européennes ou de langues orientales (SELO) de 20% pour l'horizon 2010. Cet objectif a été largement atteint et même dépassé : on compte désormais 47% de sections en plus par rapport à septembre 2005 et 9% d'élèves en plus par rapport à l'an dernier. À la rentrée 2010, les sections européennes scolarisaient 24 000 élèves de plus qu’en 2009, soit une progression de 9,4 %.



En savoir plus :

Journée européenne des langues - Site officiel du Conseil de l'Europe

Les enfants européens commencent l'apprentissage des langues étrangères de plus en plus tôt - 20/09/12 - Commission européenne

Apprendre les langues, apprendre le monde - Janvier 2012 - Rapport présenté au ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative par le Comité stratégique des langues présidé par Suzy Halimi

Office franco-allemand (OFAJ)

Les Européens et leurs langues - Eurobaromètre spécial 386 - Juin 2012