Derniers articles publiés

"L’anglais mondial ne suffit pas aux affaires mondiales" : une conférence sur les compétences linguistiques et la compétitivité s’ouvre à Bruxelles

Actualité 21.09.2007

L’anglais ne peut servir à lui seul de catalyseur pour les affaires. Telle est l’une des principales conclusions d’une importante conférence qui s’est tenue à Bruxelles ce 21 septembre sur le thème Les langues font nos affaires et qui a réuni plus de deux cent cinquante représentants d’entreprises de toutes tailles, d’associations commerciales, de chambres de commerce, de décideurs et de linguistes professionnels. Les participants se sont penchés sur les avantages que les compétences linguistiques et interculturelles offraient au monde de l’entreprise. Certes, l’anglais demeure la lingua franca des affaires, mais la maîtrise de compétences linguistiques supplémentaires, combinée aux aptitudes interculturelles correspondantes, conférera un atout décisif sur le terrain de la compétitivité. La conférence a donné naissance à un forum qui aura pour tâche de déterminer comment utiliser le multilinguisme dans la pratique pour maximaliser les résultats des entreprises.