Derniers articles publiés

En Europe, l'agriculture biologique occupe 7,5 % des terres cultivées

Carte et comparatif 17.02.2020

Au sein de l'Union européenne, 13,4 millions d'hectares sont cultivés selon les règles et les méthodes de l'agriculture biologique. La France est proche de la moyenne européenne avec 7 % de ses zones agricoles en culture biologique.

Augmentation des surfaces cultivées biologiquement

En 2018, 13,4 millions d'hectares étaient cultivés biologiquement ou étaient en cours de conversion dans l'Union européenne (le Royaume-Uni y compris, ce dernier appartenant toujours à l'UE en 2018, dernière année pour laquelle les données sont disponibles), soit 7,5 % des terres agricoles. C'est une surface qui représente environ trois millions et demi d'hectares de plus par rapport à 2012. Entre 2017 et 2018, la progression a été de plus de 875 000 hectares.

Pour Eurostat, qui reprend les critères de la réglementation européenne, l'agriculture biologique consiste de manière générale en de bonnes pratiques environnementales, un haut niveau de biodiversité, la préservation des ressources naturelles et de hauts standards de production basés sur des processus et des substances naturels.

C'est l'Autriche (24,1 %) qui possédait la plus forte part de terres cultivées biologiquement en 2018. Elle est suivie par l'Estonie avec 20,6 % de zones de culture biologique et par la Suède avec 20,3 %.

A l'opposé, Malte fait figure de mauvais élève : la part de culture biologique n'y atteint que 0,4 %. La Roumanie (2,4 %), la Bulgarie et l'Irlande (2,6 % chacune) suivent l'archipel maltais.

La France est quant à elle légèrement en-dessous de la moyenne européenne (7,5 %) avec 7 % de surfaces agricoles biologiques (+ 1 point par rapport à 2017). 

En volume, ce sont l'Espagne, l'Italie, la France et l'Allemagne qui ont le plus de terres cultivées biologiquement. Ensemble, celles-ci représentent plus de 55 % des surfaces biologiques.

 

Source : Eurostat