Derniers articles publiés

José Manuel Barroso candidat à sa succession

Actualité 09.06.2009

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a annoncé aujourd'hui sa candidature pour un second mandat de cinq ans à la Présidence de la Commission. Les 27 pourraient lui apporter leur soutien lors du prochain Conseil Européen des 18 et 19 juin, présidé par la République tchèque.

C'est au cours d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre tchèque Jan Fischer que José Manuel Barroso a annoncé sa candidature à la présidence de la Commission européenne, renouvelant ainsi son mandat de cinq ans à ce poste.

M. Barroso a déclaré être "honoré par la demande du Président du Conseil européen de proposer [son] nom pour un second mandat, au vu des consultations qu'il doit effectuer en préparation du prochain Conseil Européen". "J'ai accepté cette proposition", a-t-il confirmé.

 

Un candidat favori

Le prochain Conseil européen, présidé par la République tchèque, se tiendra en effet à Bruxelles les 18 et 19 juin. M. Barroso sollicitera à cette occasion le soutien des 27. Il a déjà reçu le soutien de plusieurs pays comme la Suède et la République tchèque.

Seul candidat à sa succession pour le moment, M. Barroso est donné favori pour la prochaine présidence de la Commission européenne, le mandat actuel expirant en novembre. Le succès de ses alliés du centre-droit aux élections européennes ne fait que rendre plus probable sa reconduction.

De nombreux eurodéputés s'y opposent cependant, reprochant en particulier à M. Barroso sa gestion de la crise financière. Les Verts, qui ont déjà commencé une campagne baptisée "Stop Barroso", cherchent à rallier une majorité de députés contre cette nomination et proposent à sa place le nom de Guy Verhofstadt. Les socialistes européens, présidés par le Danois Poul Nyrup Rasmussen, étudieraient le scénario. Une fois le candidat élu à l'unanimité par les 27, le Parlement européen vote en effet à la majorité relative pour valider le choix du Conseil.

Enfin, alors que la Suède souhaite que le Président soit nommé dès le prochain Conseil européen, la France et l'Allemagne préfèrent attendre que l'Irlande ratifie le traité de Lisbonne, ce qui aurait pour effet principal de modifier la procédure de nomination du Président de la Commission : le Parlement européen devrait dès lors valider le choix des 27 à la majorité absolue et non plus relative. L'Irlande pourrait tenir un référendum sur le traité de Lisbonne en octobre.

 

"Sortir de la crise", "créer plus d'emplois", "ouvrir la voie à une croissance plus verte"

Lors de la conférence de presse qu'il a tenue le 9 juin, José Manuel Barroso a également rappelé la nécessité pour l'Europe d'adopter un nouveau système financier, afin de garantir la stabilité de l'économie, la sécurité de l'emploi, et de permettre une économie plus verte et plus durable.


Insistant sur la nécessité d'une régulation et d'une supervision des marchés financiers, M. Barroso souhaite notamment faire adopter le paquet sur la supervision financière par le Conseil de l'Union européenne. Le Président de la Commission a également abordé la situation russo-ukrainienne vis-à-vis du gaz, le sommet de Copenhague, le traité de Lisbonne, et l'importance d'une Union et d'une Commission européennes plus fortes.

 

Sources

José Manuel Durão Barroso President of the European Commission VIP Corner with the Czech Prime Minister Jan Fischer - Commission européenne

En savoir plus

José Manuel Barroso : "L'Europe ne doit pas être trop partisane" - Touteleurope.fr