Derniers articles publiés

Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances

Actualité 22.05.2007

Ce sondage Ipsos - Europ Assistance a pour objectif d'estimer les intentions de départ des Européens, leurs motivations, leurs destinations privilégiées et leurs types de séjour favoris ainsi que "les risques perçus par les touristes" pour évaluer "leurs sentiments de couverture par rapport à ses risques".

Les Européens en vadrouille…

Comme l'an dernier, 66% des Européens partiront en vacances cet été, dont 23 % plusieurs fois, sensiblement plus (+6 points) qu'en 2006. Les Britanniques sont toujours les plus mobiles avec 74 % d'intentions de départ (+6). Les Français sont dans la moyenne européenne avec 65 % de voyageurs (-1).

Le plus souvent (42 %, -3), les Européens partent deux semaines en vacances. Ils sont 33 % à partir une semaine (-2) et 25 % à partir plus de deux semaines. Les Français sont ceux qui partent le plus longtemps : 34 % d'entre eux partent trois semaines et plus en vacances (-2).

… ont une préférence pour le transat européen…

L'Europe est de loin la destination favorite des Européens : 80 % des séjours seront intra-européens (-1 point). L'Italie (18 % des départs, -1), la France (17 %, -2) puis l'Espagne (16 %, -2) sont les destinations les plus prisées des Européens interrogés. Ils ne sont que 47 % des répondants à rester dans leur pays pour les vacances.

De plus en plus d'Européens préfèrent organiser eux-mêmes leur séjour : ce sera, cet été, le cas de 32 % des touristes (+6 points). 30 % choisiront une formule "tout compris", 24 % loueront une chambre d'hôtel, une chambre d'hôte ou une maison et seulement 10 % opteront pour l'option camping-caravaning. La recherche de repos est la motivation principale de 59 % des Européens alors que la découverte ne l'est que pour 39 % d'entre eux.

Comme en 2006, le climat est le facteur évoqué en premier par les européens dans leurs choix de destinations, avant le budget puis les risques d'attentats. Notons quelques particularités nationales, le budget arrive en premier pour les Français, alors que les Allemands sont les seuls à évoquer (et c'est d'ailleurs leur premier choix) "les possibilités d'activités de loisirs ou culturelles". Enfin, les Espagnols et les Autrichiens se déterminent prioritairement en fonction du risque d'attentat.

…à prix raisonnable.

Le budget vacances des Européens est en baisse : ils prévoient de dépenser 2 145 euros en 2007, contre 2 235 euros en 2006. Les Français (1 884 euros) et les Espagnols (1 880 euros), toujours en dessous de la moyenne européenne, prévoient au contraire d'augmenter leurs dépenses pour cet été. Dans les pays considérés, les dépenses de vacances semblent ainsi en voie d'harmonisation.

Intentions et préoccupations des Européens pour les vacances

Enquêtes réalisées entre le 15 février et le 23 mars 2007 auprès d'un échantillon représentatif de 3 500 personnes dans 7 pays européens : France, Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Grande-Bretagne, Italiens.