Derniers articles publiés

Intentions de vote dans l'hypothèse d'un nouveau référendum sur le traité constitutionnel

Actualité 19.05.2006

Interrogés tout juste un mois après le rejet par référendum du traité constitutionnel européen, les Français confirment le résultat du scrutin en répondant qu’ils voteraient majoritairement "non" (55%) si le texte leur était à nouveau soumis.

La répartition des réponses est dans l’ensemble analogue à celle des scrutins exprimés le 29 mai 2005.

Les personnes se déclarant le plus largement prêtes à voter "oui" dans l’éventualité d’un nouveau référendum sont les personnes âgées de 65 ans et plus (60%), tandis que les 18-24 ans seraient à nouveau les plus nombreux à refuser le texte (60% voteraient "non").

Les personnes prêtes à voter "oui" dans l’éventualité d’un nouveau scrutin jouissent le plus souvent d’une position sociale (cadres, retraités) et d’un niveau d’étude (bac +2 et plus) plus élevés que les personnes se déclarant pour le "non". L’étude indique également que les habitants de l’agglomération parisienne et des plus grandes villes seraient plus enclins à voter en faveur du traité constitutionnel que les habitants de petites communes et de communes rurales.

Les personnes se déclarant proches de l’UDF et de l’UMP voteraient très largement "oui" (86% et 66%), tandis que les personnes se déclarant proches du Parti communiste et du Front national seraient les plus nombreuses à voter "non" (97% et 88%). Les partisans du PS (42%/58%) et des Verts (46%/54%) seraient les plus partagés.

Intentions de vote dans l'hypothèse d'un nouveau référendum sur le traité constitutionnel

Sondage exclusif CSA / MARIANNE réalisé par téléphone les 28 et 29 juin 2005.
Echantillon national représentatif de 809 personnes âgées de 18 ans et plus inscrites sur les listes électorales, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par région et taille d'agglomération.