Derniers articles publiés

Hannu Takkula : "A travers le sport, il est facile de transmettre des valeurs liées à la santé et à la tolérance"

Actualité 11.03.2011

Touteleurope.eu vous propose en partenariat avec Sport et citoyenneté  l'interview d'Hannu Takkula (ADLE). Compte tenu des contraintes économiques et du rôle du sport dans la stratégie UE 2020, il est temps de soutenir véritablement le sport, en particulier le sport pour tous. L'eurodéputé nous explique pourquoi.Interview réalisée par Carole Ponchon.


Quel est l'impact du sport sur la société finlandaise et la vie quotidienne des gens?


Hannu Takkula: Le sport et ses activités connexes représentent le plus grand "mouvement national" finlandais. Il est omniprésent dans la vie quotidienne et un espace considérable lui est réservé dans la presse ainsi que dans les journaux télévisés. Le sport comme promotion de la santé est une activité très en vogue en Finlande, dans les secteurs public et privé. A travers le sport, il est facile de transmettre des valeurs liées à la santé et à la tolérance. Il influence et soutient grandement les activités visant à lutter contre le racisme, l'antisémitisme, la xénophobie, l'homophobie et d'autres formes de discriminations.




Ce think tank créé en 2007, réfléchit sur le rôle et la place du sport dans les sociétés européennes. Il publie une revue sur ces questions tous les trois mois.

Vous faites partie des cinq eurodéputés à l’origine de la déclaration écrite sur le soutien accru de l’UE en faveur des sports de base qui a été adoptée le 16 décembre 2010. Qu'attendez-vous de ce texte?

Hannu Takkula: A l'heure actuelle, le rôle du sport est assez minime au niveau de l'UE, en dépit de sa nouvelle base juridique. Il est néanmoins bénéfique que l'importance et l'impact du sport sur la société dans son ensemble aient été officiellement reconnus au niveau européen. Compte tenu des fortes contraintes économiques, nous étions conscients des défis liés au budget, c’est pourquoi mes collègues et moi-même, tous amoureux du sport, voulions lancer cette Déclaration écrite.

Nous avons surtout voulu mettre en évidence le côté volontaire et populaire du sport, parce que trop souvent les gens associent le sport aux organisations, aux athlètes et aux compétitions d'élites. Indirectement, nous avons également voulu souligner le fait que le sport a des avantages énormes pour la santé. Mon point de vue a toujours été qu'un euro dépensé sur le sport permettra d'économiser au moins deux euros en matière de coûts sociaux et connexes, notamment la santé. Nous devons faire des investissements dans le sport car il permettra toujours de faire des économies à long terme et d'améliorer la compétitivité de l'Europe. La Déclaration écrite qui a été signée par plus de 400 eurodéputés a contribué à porter ces questions à la plus grande attention des politiciens ainsi que du grand public.


Mais comment cette volonté pourrait-elle conduire à des actions concrètes sans un budget spécifique dédié au sport ?

Hannu Takkula: C'est le grand et difficile défi à relever. Comme je l'ai mentionné, nous espérons que notre Déclaration écrite attirera encore plus l'attention des politiciens et du grand public sur les aspects positifs du sport. Toutefois, je crains que les différents Etats membres ignorent actuellement les principes généraux et les avantages du sport. Ils tendent à laisser le sport uniquement au secteur bénévole. Ce secteur relève certes très bien le défi, mais nous avons aussi besoin d'une action centralisée, précisément en raison des nombreux avantages que le sport apporte. En présentant les preuves de ces avantages à un public plus large, nous pouvons créer un soutien accru au sein de l'UE. La Commission a d’ailleurs consulté le grand public sur la question du sport et a reconnu les avantages qu'il offre aux citoyens. Nous espérons enfin obtenir bientôt un budget spécifique au sport, qui nous permettra de nous orienter vers des actions encore plus avant-gardistes.