Derniers articles publiés

Haïti : l'Europe accorde une aide de 3 millions d'euros

Actualité 14.01.2010

Frappé par un tremblement de terre le 12 janvier, Haïti redoute un bilan de  plus de 100,000 morts. Les secours s'organisent pour venir en aide aux Haïtiens qui ont tout perdu lors du séisme. Le sauvetage des blessés, l'accès à l'eau et le rétablissement des communications sont les priorités des secouristes dans cette zone dévastée. La France, les Etats-Unis, le Canada, le Chili ou encore le Venezuela, parmi bien d'autres pays, ont promis de l'aide. Qu'en est-il de la réponse européenne ?

 

Un rôle de coordination des efforts nationaux

Haïti est le pays le plus pauvre de l'hémisphère occidental. Plus de 70% de sa population vit en dessous du seuil de pauvreté, survivant avec moins de 2 $ par jour.Hier, Catherine Ashton, Haut Représentant de l'Union pour la politique étrangère et la sécurité commune, a convoqué une réunion de crise avec les Commissaires Karel de Gucht (Développement) et Stavros Dimas (Environnement, Protection civile) et les services de la Commission et du Conseil. Le Service d'aide humanitaire de la Commission (ECHO) tente d'évaluer l'ampleur des besoins tandis que le Centre de coordination de l'UE prépare la réponse civile. L'Union européenne coordonne également sa réponse avec celle des agences de l'ONU.

 

Plusieurs Etats membres de l'Union, dont la France, la Belgique, l'Italie, la Suède, l'Irlande, les Pays-Bas, le Royaume Uni, l'Allemagne et l'Espagne sont en train d'envoyer de l'aide humanitaire à Haïti soit sous la forme de matériel et de personnel, soit par l'octroi d'une aide financière d'urgence à l'ONU (Central Emergency Response Fund) soit en soutenant les organisations internationales présentes sur place.

 

Une aide humanitaire de première urgence

Le service d'aide humanitaire de la Commission (ECHO) a ouvert un bureau dans la capitale haïtienne, Port-au-Prince, en février 2009. Au-delà du désastre actuel, l'Union européenne est engagée dans la durée auprès du peuple haïtien.

Face à l'ampleur de la catastrophe, la Commission européenne a déclenché ses trois instruments principaux d'aide en envoyant de l'argent, des experts et du matériel. Elle s'est mobilisée pour venir en aide aux victimes, accordant une aide humanitaire de première urgence de 3 millions d'euros pour financer des activités de secours. Une aide plus importante pourrait être débloquée ultérieurement.

 

Depuis la réunion d'hier, les experts humanitaires de la Commission sont en route vers Haïti pour renforcer les capacités de réponse de l'Union européenne sur le terrain. Il s'agit d'une équipe de sept experts européens (6 des Etats membres et un officier de liaison de la Commission) partie mercredi, dans un avion de l'armée belge, afin de coordonner l'aide européenne, envoyée au titre de la sécurité civile. De l'assistance sous la forme d'une équipe de secours et de recherche, des experts sur l'assainissement de l'eau et des hôpitaux de campagne est en cours de finalisation.

 

L'aide de l'Union européenne sera distribuée rapidement par le biais des organisations intergouvernementales  présentes à Haïti, et serait utilisée pour subvenir aux besoins immédiats en termes d'abri et d'assistance médicale.



En savoir plus

La politique d'aide au développement de lUE - Touteleurope.fr

Office de l'aide humanitaire de l'Union européenne - Commission européenne