Derniers articles publiés

François Missonnier : "j’irai voter énervé aux élections européennes"

Actualité 04.05.2009

A l'approche des élections européennes, de nombreux citoyens s'interrogent sur l'utilité d'aller voter. Afin de sensibiliser l'opinion publique à cet événement, Touteleurope interroge des personnalités sur leur rapport aux prochaines élections européennes : iront-elles ou non voter le 7 juin ? Dans ce cadre, nous avons rencontré François Missonnier, créateur de Rock en Seine et Directeur du festival EuropaVox. Celui-ci revient sur le désintérêt des (jeunes) citoyens face aux élections et l'importance de la musique dans la construction européenne.


François Missonnier, pourquoi irez-vous/n'irez-vous pas voter aux élections européennes ?

 
"Le 7 juin, j’irai voter énervé aux élections européennes. Je n’irai pas à reculons, mais j’irai énervé. Enervé car, une fois encore, si les taux de participation microscopiques se confirment, politiques et journalistes vont se succéder aux tribunes et aux micros pour se désoler et dire à quel point il est regrettable qu’un projet aussi important intéresse aussi peu les citoyens. Et eux mêmes passeront aussitôt à autre chose, d’autres thèmes, d’autres discours, plus importants, plus vendeurs.

Enervé parce que, une fois encore, la jeunesse européenne, dans son immense majorité, ne se sera pas sentie concernée par le scrutin et ses enjeux. Enervé car, une fois encore, à de maigres exceptions près, le mot 'culture' aura été absent de la campagne électorale.

Europavox, événement porté par la région Auvergne, essaie depuis 4 ans, modestement, d’intéresser les jeunes citoyens au projet européen. De traiter ce magnifique projet non pas sous les sempiternels angles administratifs ou économiques, mais sous l’angle de la culture et de sa pratique la plus joyeusement partagée : la musique. Et ça fonctionne.

Europavox est certes, et avant tout, un festival de musique, où le principe de défendre la diversité musicale européenne se traduit par plus de 60 concerts d’artistes de plus 20 nationalités. Mais au delà des concerts, Europavox rassemble tous les ans en Auvergne 54 jeunes européens, baptisés les 'Ambassadeurs'.

Ces jeunes Ambassadeurs forment, le temps du festival, ce qu’est pour moi une Europe idéale. Une Europe égalitaire (2 jeunes par pays) et paritaire (un garçon et une fille). Une Europe humaine, enthousiaste, festive, avide de musique et de rencontres.

Ces jeunes ne sont pas des militants. Ce sont juste des passionnés de musique qui viennent, le plus souvent, avec la simple envie de faire la fête. Ils repartent systématiquement transformés. Parce que l’Europe, ça marche. Parce qu’une semaine passée à partager des moments de concerts suffit à initier des amitiés entre slovènes et espagnols, tchèques et maltais, suédois et chypriotes, belges et lettons. Des amitiés européennes, où les différences culturelles ne sont pas des obstacles mais des richesses, comprises parce que vécues.

En 2007, la jeune ambassadrice roumaine, Iona, est venue à la rencontre de ses jeunes homologues européens avec l’envie d’en découdre et de faire découvrir une autre image de son pays. Elle a convaincu tout le monde, armée de MP3 rock, d’histoires de son quotidien, et de sourires éclatants.

Le 7 juin, j’irai voter parce que je suis sûr que Iona, 20 ans, sera la première à y aller en ce dimanche.

J’irai voter parce que, même mal défendu, le projet européen porte fondamentalement en lui des valeurs qui nous tirent vers le haut : éloge de la différence, de la générosité, de la curiosité, de la tolérance.

Le 7 juin, j’irai voter parce qu’aucun autre projet ne me propose aujourd’hui autant".
 

François Missonnier est le créateur du festival de musique Rock en Seine et le Directeur du festival EuropaVox, qui se tient cette année à Clermont-Ferrand du 27 au 31 mai.