Derniers articles publiés

François Dagnaud : "Les ressortissants européens résidant à Paris sont 57 % de plus à s'être inscrits sur les listes électorales"

Actualité 28.02.2008

Les citoyens de l’Union européenne résidant dans un autre Etat membre que leur pays d’origine ont le droit de participer en tant qu’électeur et de présenter leur candidature aux élections municipales de leur pays de résidence principale dans les mêmes conditions que les nationaux. A Paris, 14 000 ressortissants de l'Union européenne se sont inscrits sur les listes électorales pour les élections municipales de mars 2008, explique François Dagnaud, Adjoint au maire de Paris chargé des élections.

<

 

Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, 199 468 ressortissants des pays de l’Union européenne pourront voter lors des élections municipales de mars 2008.

L’article 8 du traité de Maastricht signé en 1992, donne aux citoyens de l’Union européenne résidant dans un autre Etat membre que leur pays d’origine, le droit de participer en tant qu’électeur et de présenter leur candidature aux élections municipales, ainsi qu’aux élections européennes, de leur pays de résidence principale dans les mêmes conditions que les nationaux.

Selon un Eurobaromètre "Les Européens et la citoyenneté" (janvier 2008), seulement 37 % des Européens savent qu’il leur est possible de voter et de se présenter aux élections municipales dans un autre pays de l’UE, 50 % prétendant le contraire. A quelques semaines des élections municipales, la France se situe dans la moyenne européenne : 38 % des Français savent que les citoyens de l’UE bénéficient de ce droit, 51 % prétendent que ce n’est pas le cas.

Les ressortissants européens des 27 Etats membres résidant à Paris se sont mobilisés pour le scrutin des 9 et 16 mars prochains. 6 000 électeurs européens en plus par rapport à 2001, une quarantaine de candidats... "C'est la première fois qu'autant de ressortissants européens se sont inscrits sur les listes électorales parisiennes à l'occasion des élections municipales", déclare François Dagnaud, Adjoint au maire de Paris et en charge des élections.

Par rapport à 2001, date à laquelle les ressortissants européens ont pu participer pour la première fois aux élections, ils sont 57 % de plus à s'être inscrits sur les listes électorales. "Nous sommes passés de 9 000 Européens inscrits en 2001 à 14 000 en 2008, ce qui prouve qu'il y a eu une prise de conscience du droit de vote aux élections locales", explique-t-il.

"Pour les élections municipales, on peut être doublement électeur, c'est-à-dire voter à la fois dans son pays d'origine et dans son pays de résidence. Pour les élections européennes, on ne peut voter qu'une fois. Donc pour les municipales, c'est un peu une double chance pour les Européens qui le souhaitent", précise François Dagnaud.
 

Propos recueillis le 28/02/2008