Derniers articles publiés

France-Allemagne : 50 ans d'amitié célébrée à Ludwigsburg

Actualité 24.09.2012

La ville de Ludwigsburg et l’institut franco-allemand ont donné la semaine dernière le coup d’envoi des festivités du cinquantième anniversaire du traité de l’Elysée en commémorant le discours qu’a tenu le Général De Gaulle en 1962 face à 10 000  jeunes venus de l’Allemagne entière pour marquer le début de l’intégration européenne. L’occasion pour les deux partenaires d’organiser un événement conçu spécialement  pour les jeunes citoyens européens : "Europa nur mit uns", "L’Europe oui, mais seulement avec nous".



Le 22 juin 1963, la signature du traité de l'Elysée par le Général de Gaulle et le chancelier Adenauer instaure un partenariat exceptionnel entre la France et l'Allemagne.50 ans après, l'Année franco-allemande consacre l'amitié entre les deux pays : de septembre 2012 à juillet 2013, un grand nombre de manifestations vont célébrer ce jubilé.

A cette occasion, Toute l'Europe vous propose un dossier spécial sur cinq décennies de relations franco-allemandes.

Voir le dossier spécial

L'événement a mis l‘accent sur le point de vue des jeunes face aux grandes orientations actuelles, avec l’organisation de workshops invitant près 350 jeunes à débattre des grandes thématiques européennes. Ont également eu lieu une conférence d’experts et des réunions officielles rassemblant les chefs d’Etat et les ministres en charge des Affaires européennes des deux pays.

Ainsi, la crise de la dette, le changement démographique, le réchauffement climatique et les nouveaux mouvements de migration en Europe sont autant de thèmes qui ont été abordée pendant les workshops du jeudi 20 au samedi 22 septembre. Modérés par des représentants de Toute l’Europe, de la Région Alsace, de la Fondation Mayer et de l’Institut franco-allemand, ces workshops rassemblaient à la fois des étudiants, des lycéens et des jeunes actifs venus de l’Europe entière. Engagés ensemble pour défendre la cause européenne et surtout franco-allemande, les débats ont conduit vendredi matin vers une rédaction d’une initiative de Ludwigsburg, qui a été remise ensuite en mains propres aux chefs d’Etats franco-allemands, venus à Ludwigsburg le samedi 22 septembre pour s’exprimer dans le cadre d’un discours "pour les jeunes citoyens européens" et commémorer ainsi les 50 ans du traité de l’Elysée.

Les workshops ont donné la possibilité aux jeunes venant de sept pays différents de donner leur opinion sur l’Europe, de définir ensemble leur rôle dans le développement d’une Union plus solidaire et d’exprimer leurs appréhensions sur les spéculations toujours plus risquées à échelle internationale.

Parallèlement à ces workshops, une conférence d’experts était organisée par l’institut franco-allemand. Rassemblant près de trente intervenants venus du monde  entier, cette conférence a permis de mettre en avant les différentes possibilités face à la crise, mais aussi l’importance de la dimension humaine dans la situation actuelle : comment intégrer de manière durable les nouvelles politiques énergétiques ? Quelles conséquences pour les nouveaux flux migratoires en Europe ? Quel avenir pour le couple franco-allemand ?

Les jeunes et les experts ont ainsi mis en avant leurs questionnements face à une Europe en difficulté et ont proposé une série de nouvelles initiatives grâce à un "forum de jeunes citoyens européens". Après avoir travaillé durant six mois sur les quatre thématiques évoquées plus haut, les workshops ont ainsi servi à mettre en commun les différentes idées, rédiger l’initiative de Ludwigsburg puis présenter les résultats tout d’abord à Bernard Cazeneuve et Michael Link, les ministres d’Etat en charge des Affaires européennes, puis aux président français François Hollande et à la chancelière allemande Angela Merkel.

L’événement, co-financé par le programme Jeunesse en action de la Commission européenne, a également bénéficié de nombreux sponsors : Fondation Robert Bosch, la Sparkasse, la ville de Ludwigsburg, etc. 

En 1962 à Ludwigsburg, Charles de Gaulle s’est exprimé face aux jeunes Allemands : il les a  félicités d’être jeunes, d’être les précurseurs d’une nouvelle Europe, d’une Europe engagée, dynamique, avec un cœur fort symbolisé par la France et l’Allemagne. Samedi dernier, les workshops, la conférence d’experts et le discours des chefs d’Etat ont mis la lumière sur ce discours, rappelant cette fois-ci à la jeunesse européenne que c’est elle qui façonne l’avenir de l’UE, qui constitue le fondement démocratique, et que c’est à elle de s’engager pour défendre des valeurs communes et poursuivre avec de nouvelles orientations pour renforcer cette Union toujours plus grande.

 

En savoir plus

Institut franco-allemand de Ludwigsburg