Derniers articles publiés

Formation professionnelle des jeunes : quelles dépenses en Europe ?

Carte et comparatif 05.11.2018 Justine Daniel

Les États membres investissent de façon plus ou moins importante dans la formation professionnelle initiale. Les dépenses publiques qui y sont allouées donnent une indication des investissements de chaque État dans ce domaine.

Ce comparatif rapporte les dépenses publiques allouées à la formation professionnelle initiale (FPI), généralement suivie avant d'entrer dans la vie active. En France, il s'agit des filières professionnelles suivies au lycée ou des filières en apprentissage. Afin de comparer les niveaux de dépenses selon les pays, les dépenses publiques allouées à la FPI sont présentées en pourcentage du PIB.

Produit par Eurostat, c'est l'un des indicateurs utilisé par le Cedefop (Centre européen pour le développement de la formation professionnelle) pour son analyse des systèmes européens de formation professionnelle initiale.

Moins de 1% du PIB

Dans la plupart des pays dans lesquels des données sont disponibles, les dépenses consacrées à l'enseignement professionnel initial représentaient moins de 1% du PIB en 2015. En moyenne, les dépenses des pays de l'UE en la matière s'élevaient ainsi à 0,54 % du PIB pour l'année 2014 (donnée non calculée pour 2015), en légère baisse par rapport à 2012.

En 2015, les dépenses publiques consacrées à la FPI (en pourcentage du PIB) étaient les plus élevées en Finlande (1,13 % - en baisse de 0,1 point depuis 2013) et la Belgique (1,13%). Viennent ensuite la Suède et les Pays-Bas, qui consacrent l'équivalent de 0,74% de leur PIB à la FPI. Ces pays sont réputés pour avoir un système d'apprentissage bien ancré dans leur paysage éducatif, social et culturel.

La plupart des autres pays de l'Union consacrent entre 0,4 et 0,7% de leur PIB à la formation professionnelle initiale. C'est le cas de l'Autriche (0,68%) ou encore de l'Allemagne (0,54%) dont les systèmes d'apprentissage sont également développés. La France y consacre une part relativement plus faible (0,45%), juste devant la Lettonie et la Bulgarie.

Les niveaux de dépenses les plus bas (inférieurs à 0,4 % du PIB) ont été enregistrés à Chypre (0,33%), en Grèce (0,31%), en Lituanie (0,26%), en Irlande (0,17%) et en Roumanie (0,05%).

Montant par élève

Si l'on considère le montant consacré à chaque élève inscrit dans une filière professionnelle, le classement des pays est légèrement différent. En effet, il varie selon le niveau de développement du système de formation professionnelle. Par exemple, si la Belgique consacre 1,13% de son PIB (parmi les plus élevé en UE) à la FPI, le montant par élève se situe autour de la moyenne européenne. A l'inverse, la France est le troisième pays européen en termes de dépenses par élève inscrit en FPI (au même niveau que les Pays-Bas), alors qu'elle se situe dans la moyenne basse européenne si l'on compte en pourcentage du PIB.