Derniers articles publiés

Forêts et surfaces boisées en Europe

Carte et comparatif 22.08.2017

Alors que la superficie forestière mondiale a diminué de 129 millions d'hectares (3,1%) entre 1990 et 2015 et représente aujourd'hui un peu moins de 4 milliards d'hectares, le phénomène contraire se produit à l'échelle européenne depuis plusieurs années. Comment les forêts ont-elles évolué en Europe ? Quels sont les Etats présentant les plus grands territoires boisés ? La carte ci-dessous rend compte de la situation des surfaces boisées européennes.

Pour consulter cette infographie, vous devez installer le logiciel gratuit Adobe Flash Player en cliquant sur le lien ci-dessous.

Get Adobe Flash player

 

Une expansion continue

182 millions

C'est, en hectares, la superficie occupée par les surfaces boisées dans l'Union européenne. Cela représente 43% du territoire de l'UE, une surface légèrement supérieure à celle dédiée à l'agriculture (41%). A elles seules, les forêts s'étendent sur 38% du territoire européen. Les surfaces boisées sont composées de bois et forêts (50ares et plus) et d'autres surfaces boisées (entre 5 et 50 ares), peuplés par des espèces forestières susceptibles d'atteindre à l'âge adulte une hauteur de 5m ou plus (source : Insee).

Dans sept Etats membres, plus de la moitié du territoire est couverte par des zones boisées en 2015. Parmi eux, la Finlande et la Suède comptent près des trois quarts de leur territoire terrestre recouvert par des surfaces boisées. Un chiffre qui atteint 63,1% pour la Slovénie, et entre 50 et 56% pour l'Estonie, la Lettonie, l'Espagne et le Portugal. A l'autre bout du spectre se trouvent les Pays Bas (11,1%), le Royaume Uni (13,1%), l'Irlande (11,7%) et le champion, Malte, dont la surface terrestre est recouverte de seulement 1,1% de surfaces boisées.

La Suède possède également la surface boisée la plus importante de l'Union européenne, avec 30,5 millions d'hectares, suivie de l'Espagne (27,6 millions), la Finlande (23 millions), la France (17,6millions), l'Allemagne (11,4 millions) et l'Italie (11,1 millions).

Entre 2010 et 2015, le couvert forestier s'est globalement stabilisé ou a légèrement augmenté au sein de l'Union européenne. C'est en Roumanie (+1%), en Grèce et en Irlande (+0,8%) que la croissance annuelle a été la plus importante. Seul le Portugal a connu un léger recul de sa surface forestière (-0,4%).

La politique forestière de l'UE

L'Union européenne dispose d'une stratégie forestière depuis 1998, en faveur de la gestion durable des forêts. En 2013, la Commission européenne a publié une nouvelle stratégie "pour les forêts et le secteur forestier" qui vise à orienter la politique forestière de l'UE à l’horizon 2020.

Celle-ci a pour principes directeurs la gestion durable des forêts et la promotion de leur rôle multifonctionnel, l'utilisation efficace des ressources et la responsabilité de l'UE à l'égard des forêts à l'échelle mondiale. En septembre 2015, elle a adopté un plan de mise en œuvre pluriannuel de la stratégie forestière, qui dresse la liste des actions prévues.

L'importance des politiques forestières est largement soulignée dans la dernière publication de l'organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) : "la situation des forêts du monde en 2016". Des études de cas consacrées à 7 pays (Chili, Costa Rica, Gambie, Géorgie, Ghana, Tunisie et Viet Nam) ont en effet pu démontrer qu'il est possible d'améliorer la sécurité alimentaire tout en maintenant voire en accroissant le couvert forestier, à condition que des politiques d'accompagnements soient menées.

Après une période allant jusqu'au XIXème siècle qui a vu les domaines climatiques tempérés les plus déboisés, ce sont maintenant les domaines tropicaux qui sont les plus concernés. Ainsi, entre 2000 et 2010, les pays tropicaux ont accusé une perte nette de superficie forestière de 7 millions d'hectares par an. La déforestation est en majorité due au développement des zones agricoles, aussi bien en Afrique, en Amérique qu'en Asie. De fait, dans les pays tropicaux, le gain net de superficie des terres agricoles est de 6 millions d'hectares par an. Une coordination des politiques sur les forêts, l'agriculture mais aussi l'alimentation, l'utilisation des terres, le développement rural, l'eau et le changement climatique paraît donc nécessaire.

Sources :

Eurostat -Statistiques sur la Sylviculture

Eurostat – Statistical book, Agriculture, forestry and fishery statistics, 2016 edition

FAO – Situation des forêts dans le monde 2016

FAO – Evaluation des ressources forestières mondiales 2015, Répertoire de données de FRA 2015

Parlement européen - L'Union européenne et les forêts