Derniers articles publiés

Faut-il poursuivre le processus de ratification du traité consitutionnel européen?

Actualité 19.05.2006

Interrogés une semaine après avoir rejeté par référendum l’adoption du traité constitutionnel, 63% des Français disent souhaiter que le processus de ratification de la Constitution européenne se poursuivre dans les autres pays européens, 26% souhaitant au contraire qu’il s’arrête.

77% des personnes ayant voté "oui" au référendum du 29 mai 2005 et 60% des personnes ayant voté "non" souhaitent ainsi que les ratifications se poursuivent.

Toutefois, alors même que c’est dans les plus grandes communes et dans l’agglomération parisienne que l’on a le plus largement voté "oui", c’est aussi dans ces villes que l’on se prononce le plus souvent pour l’arrêt du processus de ratification : 28% dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants et 31% dans l’agglomération parisienne.

C’est parmi les sympathisants du Front national (38%) et du Parti communiste (38%) que l’on trouve le plus d’opposition à ce que les autres pays européens se prononcent sur le texte. C’est toutefois aussi parmi les proches du PC que l’on manifeste le plus d’indécision : 22% des personnes se réclamant de cette sensibilité ne se prononcent pas sur cette question.
 

Faut-il poursuivre le processus de ratification du traité consitutionnel européen?

Sondage exclusif CSA / FRANCE EUROPE EXPRESS / FRANCE INFO réalisé par téléphone les 6 et 7 juin 2005. Echantillon national représentatif de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par région et taille d'agglomération.