Derniers articles publiés

Face à la crise, France et Espagne affichent leur solidarité

Actualité 11.10.2012

Hier s'est tenu à Paris le 22ème sommet franco-espagnol. L'occasion pour le président français François Hollande et le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy de s'accorder sur la majeure partie des points qui devraient être abordés lors du prochain Conseil européen, les 18 et 19 octobre. Les discussions entre les représentants des deux gouvernements ont également porté sur les dossiers internationaux, la lutte contre le terrorisme et les transports.

Un sommet pour préparer les prochains Conseils européens

"Quand il n'y a pas de croissance en Espagne il ne peut pas y en avoir non plus de forte en France. Quand il y a des problèmes de liquidité en Espagne (...) il y a des conséquences" sur l'activité économique en France, a déclaré François Hollande à l'occasion de sa rencontre, le 10 octobre, avec Mariano Rajoy. "Donc nous sommes liés" et "nous avons décidé d'agir en commun", a précisé le président français.

Une solidarité affichée sur l'ensemble des dossiers économiques et budgétaires actuellement au coeur des discussions européennes, qui devraient constituer l'essentiel de l'ordre du jour du Conseil européen des 18 et 19 octobre prochains.

Ils plaident ainsi pour une "supervision bancaire intégrée au niveau européen, couvrant toutes les banques [qui] doit être mise en place avant la fin de l'année", selon le communiqué officiel de l'Elysée. "Il n'y a aucune raison pour que ce que nous avons décidé en juin ne puisse pas se faire en décembre", a insisté M. Rajoy lors d'une conférence de presse. Ils ont également rappelé de concert l'importance de préserver l'intégrité de la zone euro et leur souhait commun de voir la Grèce en rester un membre.

Sur la croissance, les deux partenaires ont demandé la mise en oeuvre rapide du Pacte européen pour la croissance. A ce titre, François Hollande et Mariano Rajoy ont indiqué soutenir la mise en place d'une taxe sur les transaction financière, et se sont réjouis de la possibilité de la mettre rapidement en place en ayant recours à la coopération renforcée. Il ont enfin appelé de leurs voeux un budget européen ambitieux permettant de financer ces efforts de croissance, et se sont déclarés déterminés "à défendre le maintien des crédits qui (...) sont alloués" à la Politique agricole commune.

Le président français a rappelé son soutien à la mise en oeuvre des mécanisme de solidarité au profit des Etats en difficulté, mais Mariano Rajoy a de son côté éludé la question du plan de sauvetage pour l'Espagne, alors même que Standard and Poor's annonçait le jour même avoir abaissé de "BBB+" à "BBB-" la note de solvabilité du pays, le reléguant à la limite inférieure des emprunteurs fiables.

Une coopération bilatérale réaffirmée sur différents dossiers

Ce 22e sommet a également été l'occasion d'aborder différents pans de la collaboration franco-espagnole. Les ministres de l'Intérieur Manuel Valls et Jorge Fernandez Diaz ont ainsi signé un plan d'action triennal de lutte contre la drogue, pour couper les routes de provenance et de transit de la drogue.

Le sommet a également permis des avancées en matière de transports. MM. Hollande et Rajoy ont ainsi annoncé que la ligne ferroviaire à grande vitesse Barcelone-Figueras sera achevée d'ici la fin de l'année. De même, "fortes du succès de la première 'autoroute de la mer' la France et l'Espagne ont réaffirmé leur volonté d'avancer vers la mise en place d'une seconde ligne entre Vigo et le Nord de la France" explique le communiqué de l'Elysée.

Sur le plan international, les dirigeants ont brossé les grands dossiers et ont rappelé leur soutien mutuel au peuple syrien ainsi qu'aux initiatives africaines face à la situation au Sahel. Ils ont également demandé à l'Union européenne de mobiliser pleinement ses outils d'aide au développement et de politique de sécurité et de défense commune. Enfin, en matière de politique commerciale, François Hollande et Mariano Rajoy ont rappelé la nécessité de garantir la réciprocité dans l'accès aux marchés publics.

 

En savoir plus

Communiqué final - Sommet franco-espagnol - Présidence de la République française