Derniers articles publiés

Europeana : la bibliothèque numérique (ré)ouvre ses portes

Actualité 06.01.2009

Découvrir la Joconde sans passer par les files d'attente ? Lire "Les misérables" sur son écran d'ordinateur ? Ecouter les oeuvres de Mozart ou de Chopin, ou encore voir des images d'archives du Festival de Cannes sans bouger de chez soi ? C'est désormais possible grâce à Europeana, la première bibliothèque numérique européenne, qui après quelques bugs a réouvert ses portes aux visiteurs.

1 clic, 2 millions de documents

Découvrez Touteleurope Le Mag ! numéro 8, consacré à Europeana

 


Faux départ

Lancée officiellement le 20 novembre 2008, Europeana a été victime de son succès. En effet, les serveurs d'Europeana auraient reçu jusqu'à 10 millions de clic par heure, soit près de 3000 requêtes par seconde, entraînant la saturation de l'infrastructure informatique de la bibliothèque numérique européenne. C'est pourquoi il a fallu attendre janvier 2009 pour y accéder enfin.

Concurrent non-avoué de l'américaine Google Library,  Europeana, la bibliothèque numérique européenne, propose actuellement 2 millions de documents en ligne.

On y retrouve ainsi tableaux, estampes, cartes, photographies, dessins, livres, journaux, lettres, carnets intimes, papiers d’archives, musique, collections de phonogrammes, bandes, disques, émissions de radio, films, actualités et émissions de télévision.

Pour rechercher un document, rien de plus simpe : il suffit d’effectuer par exemple une recherche simple en se posant les questions : "qui", "quoi", "où", "quand".

Les résultats de la recherche sont ensuite regroupés par type de document : "texte", "image", "vidéo", "son". Si l'utilisateur obtient un nombre trop important de résultats, il peut affiner sa recherche en sélectionnant par langue, pays, date, source ou par type.

La rubrique "La frise chronologique" permet également de découvrir les documents par périodes, en remontant jusqu’au XVIème siècle. Très prochainement, grâce à "Mon Europeana", chaque utilisateur pourra créer son compte, sauvegarder ses recherches, les partager grâce aux pages "Communautés", discuter ou blogger autour du contenu d’Europeana.

Europeana est disponible dans les 23 langues officielles de l'Union européenne, plus le Catalan. La version actuellement en ligne de la bibliothèque numérique est une version bêta. La version Europeana V1.0, en cours de développement, sera lancée en 2010 avec un volume de plus de 6 millions d’objets numériques accessibles.


Europeana : concurrente de Google Library

Budget

La Commission européenne estime à 225 millions d’euros le coût total de la numérisation de cinq millions d’ouvrages provenant des bibliothèques européennes, sans compter les tableaux et les manuscrits.

Personne ne veut vraiment l'admettre, mais Europeana est née en réponse à l'initiative américaine de numérisation du patrimoine culturel mondial.

En effet, en décembre 2004. Google dévoile un projet ambitieux de bibliothèque numérique. Le mois suivant, le président de la Bibliothèque nationale de France, Jean-Noël Jeanneney, appelle à riposter par la création d’une bibliothèque numérique européenne, à même de préserver l’identité culturelle et le patrimoine de l’Europe.

Alors Europeana, aussi forte que Google Library ? Pas si simple ... le Google Library Project est largement en avance sur le projet européen. En effet, il dispose aujourd’hui de plus 10 millions d’ouvrages numérisés, provenant de bibliothèques du monde entier, notamment européennes.

Parmi ses récents partenaires européens figurent l'université Complutense de Madrid et l'université de Lausanne.

Pour concurrencer Google, la Commission européenne doit également convaincre les Etats membres d'investir dans le projet pour rendre accessibles leurs trésors nationaux. Les bibliothèques européennes ont beau receler, à elles seules, plus de 2,5 milliards de livres, seul 1% des archives sont disponibles sous forme numérique

Le problème des droits d'auteurs se pose également : si les œuvres tombées dans le domaine public peuvent être utilisées sans souci, aucune solution n’a été trouvée pour les œuvres protégées par des droits d’auteurs. Toutes les œuvres d’Europeana accessibles en novembre seront donc antérieures au XXème siècle.


Source

Europeana

 

En savoir plus

Marie-Hélène Descamps : "La promotion de la diversité culturelle de l’Europe est au cœur du projet de bibliothèque numérique européenne"