Derniers articles publiés

Eurobaromètre Standard d'Automne 2007

Actualité

EurobaromètreL'Eurobaromètre Standard dresse, deux fois par an depuis 1973, un état des lieux de l'opinion dans les Etats membres à l'égard de l'Union européenne et des grands sujets socio-économiques. Les derniers chiffres, publiés en décembre 2007, montrent une hausse de la confiance accordée à l'UE, particulièrement en France. 

En France, le sentiment d'appartenance à l'UE au plus fort depuis 15 ans

L'enquête montre que 58 % des Européens, et 60 % des Français (contre 52 % au printemps), sont favorables à l’appartenance de leur pays à l’Union européenne. En France, ce score est le plus haut enregistré depuis 15 ans. Un score en hausse, mais qui reste faible si l'on considère les chiffres record des années 80 (plus de 70 % à l'échelle européenne).

La confiance accordée à l'UE est elle aussi en hausse : 51 % des Français et 48 % des Européens lui font plutôt confiance. A titre de comparaison, 42 % des Français et 34 % des Européens font confiance à leurs gouvernements nationaux.

Les institutions européennes jugées avec bienveillance

50 % des Européens font confiance à la Commission européenne, 55 % au Parlement européen. Paradoxalement, la confiance accordée aux institutions communautaires était un peu plus grande au printemps, en pleine "crise" institutionnelle, avec 52 % pour la Commission et 56 % pour le Parlement. Mais la tendance générale est à la hausse, puisqu'au printemps 1999, la Commission européenne suscitait  40 % d'opinions favorables et le Parlement 50 %.

La confiance accordée par les Français aux institutions européennes atteint même un niveau record avec 60 % d'opinions favorables pour le Parlement européen et 54 % pour la Commission européenne. Les analystes de la Commission expliquent ces chiffres par un contexte national plus porteur à l'automne 2007, date de réalisation du sondage : si 58 % des Français avaient alors une perception très sombre de leur économie (contre 38 % des Européens), l'espoir d'une embellie se faisait alors fait ressentir.

Les Européens de plus en plus préoccupés par l'inflation

Par rapport au printemps 2007, l’ordre des préoccupations des citoyens européens a changé. Si elle est en baisse, l'inquiétude des Européens vis-à-vis du chômage conserve la première place (UE : 27 %, France : 38 %). En revanche, la crainte de l'inflation est à la hausse est prend la deuxième place (UE : 26 %, France : 27 %). Concernant  les autres préoccupations, l'ordre diverge selon les pays : les retraites arrivent ainsi en troisième position en France, et seulement en 7ème position pour de la moyenne européenne. Pour l'ensemble de l'UE, c'est l'insécurité qui prend la troisième place (5ème place seulement en France).

Pour les Français, l'environnement en tête des priorités de l'UE

Les Européens sont favorables à une intervention publique au niveau de l'UE dans les domaines suivants : la lutte contre le terrorisme (UE : 81 %, France : 86 %), la recherche (UE : 72 %, France : 78 %), et la protection de l'environnement (UE : 73 %, France : 76 %). Pour 36 % des Européens (31 % des Français), la lutte contre l'insécurité devrait constituer la priorité des institutions européennes. En France, c'est la protection de l'environnement qui arrive en tête : 41 % des Français estiment que ce dossier devrait constituer la priorité de l'Union (moyenne européenne : 33 %).

Eurobaromètre Standard 68

Cette étude a été réalisée par TNS Opinion et Social entre le 22 septembre et le 3 novembre 2007, auprès de 30 281 personnes dans les 27 Etats membres de l'Union européenne.