Derniers articles publiés

Eurobaromètre Spécial Energie

Actualité 20.12.2006

© Communauté européenne, 2006Cet Eurobaromètre Spécial a été réalisé au printemps 2006. Il fait suite à l'Eurobaromètre 64 – Attitudes au sujet de l'énergie, réalisé à l'automne 2005 et publié en janvier 2006.

Baisse du soutien à une politique énergétique européenne


Par rapport au sondage réalisé six mois plus tôt, le nombre des personnes interrogées qui considèrent le niveau européen comme l'échelon le plus approprié pour résoudre les questions énergétiques est en baisse (39 % contre 47 %). En France, la "préférence" pour le niveau européen passe de 50 à 39 %, au bénéfice des échelons locaux et nationaux.

Loin d'assimiler ces chiffres à une  baisse du soutien à l'UE, les analystes de l'Eurobaromètre considèrent que la confiance croissante envers les échelons nationaux et locaux reflète une meilleure prise en compte par les citoyens du principe de subsidiarité.

Les Européens plus réticents à payer plus pour une énergie propre…


La part des Européens réticents à payer plus pour des énergies renouvelables est en hausse de 5 % par rapport à l'automne 2005 (59 % contre 54 %). En France, cette tendance est plus nette puisque le nombre des personnes interrogées qui refuseraient de payer plus passe de 47 % à 55 %. Les citoyens des nouveaux Etats membres restent les plus réfractaires à la perspective de consentir à des efforts financiers pour une énergie plus propre.

Les sondeurs expliquent cette tendance générale par la hausse des prix de l'énergie, notamment ceux du pétrole, au moment de l'enquête. Ils mettent également en évidence le lien entre la propension des citoyens à faire des efforts en matière de consommation d'énergie et la situation économique et sociale dans leur pays.

… et prêts à réduire leur consommation d'énergie si cela leur coûte trop cher


49 % des citoyens estiment que "comme ils ont l'intention de réduire leur consommation d'énergie, ils ne sont pas prêts à payer plus cher" (- 1 %). 30 % des personnes interrogées déclarent ne pas envisager de réduire leur consommation d'énergie, que cela leur coûte plus cher ou pas (+ 3 %).

 

Eurobaromètre Spécial Energie (en anglais - pdf)

Cet Eurobaromètre spécial fait partie de la vague 65.2. L'enquête a été réalisée entre le 27 mars et le 1er mai 2006 par la TNS Sofres pour le compte de la DG Presse et Communication de la Commission européenne.
Elle a été menée auprès d'un échantillon représentatif de la population des 25 Etats membres, des Etats adhérents (Bulgarie et Roumanie) et de deux pays candidats (Croatie et Turquie).