Derniers articles publiés

EU-Talk n° 4 : chat avec avec Sandrine Bélier, Députée européenne. La sauvegarde de la biodiversité dans la lutte contre le déclin des populations d'abeilles - une priorité pour l'Europe ?

Actualité 29.05.2013

Les citoyens européens s'alarment au sujet du dépeuplement massif des colonies d’abeilles. Véritable " bio-indicateur" de l'état de la planète, l'abeille est victime de l'usage intensif des pesticides dans les champs européens. Que fait l'Union européenne pour lutter contre ce dépeuplement massif des abeilles, ce sujet devrait-il être une priorité et pourquoi ?

Les internautes ont débattu, ce mardi 28 mai, lors de ce chat sur la sauvegarde de la biodiversité dans la lutte contre le déclin des populations d'abeilles avec Sandrine Bélier, députée européenne membre du groupe Europe Ecologie Les Verts.

Retrouvez le contenu intégral du chat ici.

 

14h48 Toute l'Europe:
Bonjour, le EU-Talk avec Sandrine Bélier commence dans 10 minutes. Posez vos questions dès maintenant !
 
15h00 Sandrine Bélier:
Bonjour à toutes et tous, bienvenue sur le site de Toute l'Europe (que je remercie) pour une heure d'échanges sur la biodiversité et les abeilles! J'attends vos questions...
 
15h01 Commentaire de la part de François
Existe-t-il un lien entre dépeuplement des colonies d'abeilles et le changement climatique?
 
15h06 Sandrine Bélier:
Bonjour François, oui selon plusieurs études, le dérèglement climatique a un impact sur la mortalité des abeilles mais nous savons aussi que ce n'est pas la principale cause du déclin des populations d'abeilles aujourd'hui...
 
15h07 Commentaire de la part de Maya
Que fait le Parlement européen pour la protection des abeilles ?
 
15h12 Sandrine Bélier:
La commission parlementaire environnement est très investie sur le sujet depuis 2010. Nous avons été à l'initiative du "Plan Abeilles" de la Commission européenne, nous travaillons sur la limitation de l'usage des pesticides, le groupe des écologistes a lancé une campagne de sensibilisation au sein du Parlement. Mais aussi et encore, nous nous faisons le relais des apiculteurs et des citoyen-nes européen-nes qui ont déposé plusieurs pétitions...
 
15h12 Commentaire de la part de Hugues
Le Parlement européen travaille-t-il avec l'EFSA et si oui, dans quelle mesure ? Y a -t-il des groupes de travail pour discuter de la protection des abeilles ou sont-ils totalement indépendants?
 
15h21 Sandrine Bélier:
L'EFSA est une agence européenne qui travaille avec et pour la Commission européenne. Non le Parlement européen ne travaille pas directement avec l'EFSA mais celle-ci doit nous rendre des comptes chaque année. Nous procédons à des auditions à chaque fois qu'un sujet le justifie (pour les abeilles, la question des OGM, etc). Concernant la protection des abeilles, il y a un comité de travail, le "Comité permanent de la chaine alimentaire et de la santé animale" regroupant des experts des Etats membres, de la Commission européenne et de l'EFSA.
 
15h21 Commentaire de la part de Laurent
Après l'arrêt de l'utilisation d'un produit interdit pour les cultures, durant combien de mois/d'années celui-ci peut-il encore avoir un effet sur les pollinisateurs ? Ainsi, les effets de la restriction, à compter du 1er décembre 2013, des trois néonicotinoides, seront-ils observables rapidement ?
 
15h28 Sandrine Bélier:
La décision de suspendre les 3 pesticides, n'implique pas une disparition totale et immédiates de ces substances dans l'environnement. Ces pesticides se sont accumulés dans les sols : Les néonicotinoïdes persistent longtemps dans l'environnement : la demi-vie de la clothianidine dans le sol a été mesurée entre 148 et 6 900 jours par l'Agence de protection de l'environnement américaine tandis que l'imidaclopride peut être absorbée par des cultures non traitées, jusqu'à deux ans après la première utilisation, à des niveaux toxiques pour les abeilles... Il est probable qu'il faille plusieurs années pour supprimer tous les effets d'années d'utilisation intensive... C'est pour cette raison que nous demandons leur interdiction le plus tôt possible.
 
15h28 Commentaire de la part de Nolwenn
L'Europe a interdit certains produits, mais qu'en est-il des autres continents ? Les abeilles européennes ne risquent-elles pas d'être impactées par le manque de législation hors des frontières de l'UE ?
 
15h29 Sandrine Bélier:
Mais nous espérons tout de même que cette première restriction permette de ralentir le phénomène de mortalité des abeilles...
 
15h33 Sandrine Bélier:
Nolwenn, pour vous répondre franchement je ne connais pas la situation exacte dans les Etats hors de l'UE... Mais c'est la première fois au niveau mondial que des Etats décident de suspendre l'usage et la commercialisation de pesticides sur leur territoire.
 
15h33 Commentaire de la part de Pitchou
Puis-je etre assuré que le miel que j'achète est sans pesticides ? Existe-t-il du miel bio, et comment garantir que les abeilles ne sont pas été contaminées ?
 
15h39 Sandrine Bélier:
Malheureusement aujourd'hui nous n'avons aucun moyen de garantir que les abeilles n'ont pas été contaminées. Au niveau européen, les écologistes se battent pour garantir le développement du Bio (en quantité et qualité) et pour un étiquetage du miel. Il existe du miel labellisé Bio. Mais le plus sûr moyen pour vous de consommer du miel de qualité reste de l'acheter à côté de chez vous directement - quand c'est possible - chez l'apiculteur qui pourra vous renseigner sur l'état de santé de ses abeilles et sur ce qu'elles ont butiné.
 
15h39 Commentaire de la part de Agnès
Bonjour Sandrine, dans quelle mesure les industries agrochimiques sont-elles présentes / sont-elles représentées / entendues au sein du Parlement Européen?
 
15h48 Sandrine Bélier:
Bonjour Agnès, les industries agrochimiques sont omniprésentes à Bruxelles. Elles disposent de beaucoup de moyens pour faire prévaloir leurs intérêts industriels, commerciaux et financiers. Il y a par exemple une présence forte et un intense lobbying mené à Bruxelles par les deux groupes qui commercialisent les fameux « néonicotinoïdes » : Bayer, géant allemand de la chimie et de la pharmacie, et Syngenta, poids lourd suisse dans le secteur de la chimie et de l'agroalimentaire. Ils sont présents dans les couloirs, lors des débats en commission, auprès de certains député-es sensibles à leurs arguments. Ils sont aussi invités lors d'évènements lorsqu'ils n'en sont pas eux mêmes les organisateurs (ex : semaine de l'abeille chaque année début juin sous le parrainage d'un de mes collègues UMP/PPE)...
 
15h48 Commentaire de la part de Kévin
Existe-t-il un danger pour une personne humaine dans le cas où elle est piquée par une abeille contaminée par certains agents chimiques dangereux ?
 
15h48 Sandrine Bélier:
Kévin, non pas à ma connaissance...
 
15h49 Commentaire de la part de Datala
Bonjour Mme Bélier. L'accord de libre-échange ue/usa qui se négocie dans le dos des peuples a fuité. A la lecture de ce rapport, il semble évident que cette interdiction de pesticide sera caduque quand celui-ci s'appliquera. Qu'en pensez-vous ?
 
15h51 Sandrine Bélier:
Aujourd'hui je pense que nous avons encore les moyens de faire obstacle à ce traité de libre échange entre l'UE et les USA, comme nous avons réussi à faire obstacle à ACTA. Alors partons du principe qu'il ne s'appliquera pas et continuons à travailler dans le sens de la protection des citoyen-nes européen-nes dans le domaine alimentaire !
 
15h52 Commentaire de la part de Morgane
Un des problèmes majeurs concernant les pesticides est l'épandage de ces produits par avion. En conséquence, des cultures ou des espaces naturels mitoyens des cultures traitées sont souvent affectés par les produits utilisés sur ces cultures. L'UE agit-elle sur cette question ?
 
15h58 Sandrine Bélier:
Morgane : L'épandage de pesticides par voie aérienne est interdit au niveau européen depuis 2009 par une directive européenne. L'Etat français bénéficie sur sa demande de dérogations qui ont des conséquences désastreuses pour la faune, la flore et la santé publique des habitants qui subissent ces épandages. Les écologistes européens dénoncent régulièrement les dérogations abusives à l'interdiction européenne et les violations de non respect dans certains Etats membres. Il serait intéressant de saisir la Commission des pétitions (dont je suis membre) de ces pratiques.
 
15h59 Commentaire de la part de Giovanni
Qui, au sein du Parlement européen, est contraire à l’interdiction des pesticides ?
 
16h04 Sandrine Bélier:
Depuis 2010, nous n'avons pas eu de vote formel. Mais j'ai noté, comme pour les OGM, que beaucoup de mes collègues font preuve de conservatisme et ont du mal à imaginer qu'une agriculture sans pesticide ni OGM est possible. Soit c'est le fait du lobby des industries, soit un problème de génération... Les majorités pour interdire ou réduire l'usage et la commercialisation des pesticides sont difficiles à constituer...
 
16h04 Commentaire de la part de Thomas
Lundi, l'EFSA a rendu un avis défavorable contre le Fipronil, un insecticide qui cause la mort de nombreuses abeilles. La Commission européenne ne devrait pourtant prendre de décision qu'au 15 ou 16 juillet. Pourquoi ce délai ?
 
16h09 Sandrine Bélier:
C'est le délai nécessaire à la Commission pour établir une proposition sur la base de l'avis de l'EFSA - qui n'a valeur que d'avis. Le Fipronil est d'ores et déjà interdit en France mais toujours pas en Belgique, Espagne, aux Pays-Bas, en Hongrie, Bulgarie, République Tchèque, Slovaquie, et en Roumanie. Nous espérons que cette évaluation de l'EFSA entrainera la suspension de l'usage et commercialisation du Fipronil/ Régent dans toute l'UE et dans les plus brefs délais.
 
16h09 Commentaire de la part de Malika
On dit que l'interdiction des pesticides incriminés serait responsable de la destruction de dizaines de milliers d'emplois: lesquels et comment cela est-il évalué?
 
16h16 Sandrine Bélier:
Bonjour Malika, un rapport commandé par Bayer et Syngenta à un cabinet de consultants, rendu public chiffre en effet les bénéfices des néonicotinoïdes à 4,5 milliards d'euros par an pour l'économie européenne et estime que leur abandon coûterait 50 000 emplois agricoles... MAIS ce rapport ne dit pas qu'au niveau mondial, les services rendus par les insectes pollinisateurs à la production agricole est évaluée à plus de 153 milliards d'euros par an (9,5% de la valeur de la production agricole mondiale), que 35% de la production mondiale de nourriture dépend directement des pollinisateurs et que 30% d'agriculture Bio à l'horizon de 2020 c'est 1,1 million d'emplois!
 
4h16 Commentaire de la part de Cécile
On parle beaucoup de l'exception culturelle dans le cadre des négociations de l'accord UE-USA, mais quant est-il de celles des OGM? du boeuf chloré ? du poulet aux hormones ? Le Parlement va-t-il réagir sur ces points ?
 
16h18 Sandrine Bélier:
Bonjour Cécile, le parlement réagit d'ores et déjà... enfin les écologistes européens réagissent. Notre 1er acte a été de voter CONTRE le mandat à la Commission sur cette négociation. Oui c'est un de nos gros dossiers pour garantir aux européen-nes une alimentation de qualité sans hormone, sans viande clonée, sans OGM, etc...
 
16h19 Sandrine Bélier:
Merci à toutes et tous pour vos questions, en espérant avoir pu dans le cadre de cet exercice et le délai imparti avoir répondu à l'ensemble d'entre elles. Aurevoir et à bientôt!
 
16h20 Toute l'Europe:
Le Chat est désormais terminé. Vous retrouverez ce Chat très vite sur le site de www.touteleurope.eu. Tous nos remerciements à Mme Sandrine Bélier pour vos réponses très pertinentes, ainsi qu'aux nombreux internautes ayant posé leurs questions !