Derniers articles publiés

Eté 2008 : l'Europe garde ses touristes

Actualité 03.06.2008

A la demande du Groupe Europ Assistance, l'institut Ipsos a réalisé comme chaque année un sondage pour estimer les intentions de départ en vacances des Européens. La tendance de 2007 se confirme : plus de deux Européens sur trois comptent partir cet été.

67 % des personnes interrogées dans 7 Etats membres de l'UE (France, Allemagne, Royaume Uni, Italie, Espagne, Belgique, Autriche) partiront en vacances cet été. C'est en Italie que les intentions de départ sont les plus élévées. En France, ce chiffre s'élève à 74 %, en augmentation par rapport à l'année dernière. La tendance inverse est observée en Autriche, ou en Allemagne, où moins de six personnes sur dix comptent partir en vacances.

Deux semaines, c'est la durée privilégiée par la plupart des Européens pour leurs vacances. De plus en plus de personnes projettent de partir deux semaines et plus, les séjours courts ne représentant cette année que 36 % des intentions de départ. C'est une évolution marquée pour les personnes interrogées de nationalité britannique, française ou espagnole.

L’Europe reste la destination privilégiée des futurs vacanciers : 76 % d'entre eux choisissent le vieux continent pour destination estivale. Toutefois, près de la moitié des ressortissants interrogés ne quitteront pas leur pays. Le littoral est la destination favorite de plus de 60 % des personnes interrogées.

82 % des Européens interrogés choisissent leurs vacances en fonction de leurs finances et 79 % considèrent que le climat est un élément déterminant. Comme en 2007, les risques sanitaires, la qualité des infrastructures et les activités de loisir ou culturelles sont également des critères importants. On note que 64 % des sondés tiennent largement compte des risques d’attentats.

Les ressources affectées aux vacances ont légèrement progressées depuis l'an dernier, avec un budget moyen de 2 206 € par foyer. Les Britanniques sont les touristes les mieux lotis financièrement, alors que les Français, et surtout les Espagnols, sont les seuls à voir leur "budget vacances" reculer. La hausse du prix du pétrole aura une influence sur le choix du mode de transport pour environ un tiers des Européens.

Parmi les risques que craignent le plus les Européens en vacances, on retrouve en tête comme l'an dernier les inquiétudes liées à la santé, pour 74 % des personnes interrogées. 68 % appréhendent de perdre leurs effets personnels et environ six Européens sur dix redoutent soit des accidents de transport soit un problème à leur domicile.

Etude réalisée par téléphone le 28 mai 2008 auprès d'un échantillon de 3 506 Européens (Français, Allemands, Britanniques, Italiens, Espagnols, Belges et Autrichiens), issus d'échantillons représentatifs des populations âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.


En savoir plus :


Résultats complets du sondage

Résultats du sondage en 2006