Derniers articles publiés

Etats Généraux du Renouveau: l'Europe présente dans les débats

Actualité 01.02.2011

Les Etats Généraux du Renouveau ont eu lieu à Grenoble les 28-29-30 janvier 2011. Dans le cadre de cet évènement organisé par Libération et Marianne, Touteleurope.eu a organisé des débats et réalisé des interviews du maire de Grenoble, José Bové, Hubert Védrine, Martin Hirsch... Les thématiques européennes ont bien été présentes dans ce grand forum où le public a été très nombreux avec plus de 20.000 personnes sur les trois jours.



"Internet et démocratie : vrais alliés ou faux amis?": voilà le thème du débat organisé par Touteleurope.eu sur le web 2.0 avec Dominique Reynié (Fondapol), les eurodéputés Sylvie Guillaume (PS) et Damien Abad (NC), Vincent Feltesse (mairie de Bordeaux) et Pierre Guillou (Elus20.fr). Le débat était animé par Vincent Giret de Libération.

Touteleurope.eu a organisé deux débats : "Internet et démocratie : vrais alliés ou faux amis ?" et "Construire une citoyenneté européenne". Ces Etats généraux du Renouveau se sont déroulés sur trois journées d'échanges et de rencontres pour réfléchir sur la vie en commun et pour penser l'avenir. Laboratoire d’idées sur le renouveau, ce grand débat de société a rassemblé des associations, des fondations, des chefs d’entreprise, des syndicalistes, des citoyens ainsi que des élus toutes tendances politiques confondues.

 

Les deux échanges dédiés directement à l'Europe ont attiré la foule. Ainsi, plus de 700 personnes ont assisté à chacun des deux dans le grand théâtre de la Maison de la Culture de Grenoble (MC2). Preuve comme l'a dit Maurice Szafran, directeur de Marianne, que "l'Europe intéresse les citoyens". Le maire de Grenoble, Michel Destot, estime quant à lui qu'il n'y a "plus de solution à l'échelle d'un seul Etat". Il lui semble donc normal que la dimension européenne soit présente à ces Etats Généraux du Renouveau.

"Construire une citoyenneté européenne"

 

Le débat "Construire une citoyenneté européenne" était organisé par Touteleurope.eu, le Mouvement Européen - France et Unis-Cité. Les intervenants étaient : Philippe Meirieu (Europe Ecologie), Martin Hirsch (Agence du Service Civique), Marie Trellu-Kane (Unis-Cité), Emmanuelle Roure (Commission européenne) et Thomas Chanteau (Secours Catholique). Le débat était animé par Jessica Chamba, vice-présidente du Mouvement Européen International et conclut par Fabien Cazenave de Touteleurope.eu.

Le premier de ces débats avait pour intitulé "Construire une citoyenneté européenne" et avait fait le choix de passer par la jeunesse et le volontariat pour étudier la question. Philippe Meirieu, vice-président de la région Rhône-Alpes, a rappelé que si "la citoyenneté européenne est à la base un oxymore puisque la citoyenneté a été créée par la Nation", l'investissement au niveau européen dans la jeunesse aurait pour effet de rapprocher les jeunes de ce projet. Il a tenu ainsi à marquer le fait que "la civilité doit redevenir politique". Martin Hirsch a quant à lui lancé l'idée d'une pétition européenne pour que le service civique, qu'il met actuellement en place pour le gouvernement en France, soit présent "dans tous les pays européens". Malgré un manque de moyens clairs, la Commission européenne a mis en place différents programmes tournés vers la jeunesse, dont le Service volontaire européen (SVE).

Ce débat n'a pas oublié la dimension pratique grâce à la présence d'Uniscité et du Secours Catholique. Marie Trellu-Kane a notamment mis en avant les apports qu'ont retiré les jeunes de leur service civique, quelque soit leur origine sociale. "En passant par la jeunesse, on touche plus que le seul acteur du service civique", a expliqué Thomas Chanteau du Secours Catholique "mais bien tout le tissu social dans lequel cet engagement sera pratiqué".

"L'Europe et les peuples: chronique d'une fâcherie"

José Bové et Hubert Védrine "s'affrontaient" dans un débat sur une thématique en vogue aujourd'hui, "le désamour" des citoyens pour l'Europe. L'ancien ministre des affaires étrangères du gouvernement Jospin a dressé un portrait plutôt pessimiste de la situation actuelle : "il faut faire une pause, l'Europe n'est pas les USA". José Bové en conclut qu'Hubert Védrine "n'est pas désespérant, il est désespéré". Pour l'eurodéputé, "il faut continuer à donner un cap" aux peuples de l'Europe. "La crise grecque a montré qu'on pouvait dépasser les traités..." estime l'ancien leader de la Confédération paysanne pour qui "il faut notamment avoir un vrai budget européen".

En fait, on voit que les deux intervenants ont des visions différentes de ce que doit être aujourd'hui la construction européenne. Hubert Védrine est dans une perspective d'avancées par les Etats, prenant l'exemple d'un projet sur l'énergie mené par la France, l'Allemagne et la Pologne. Cependant, il limite clairement ces actions au respect absolu des traités internationaux et l'unanimité des pays européens. José Bové est quant à lui plus dans une perspective parlementaire : "je souhaite de vraies élections européennes et un vrai referendum européen et non la somme de plusieurs scrutins nationaux".



En savoir plus :

Dominique Reynié : "Les partis extrémistes surinvestissent le web" - Touteleurope.eu

Sylvie Guillaume : "Internet ne peut sauver la démocratie" - Touteleurope.eu

Hubert Védrine: "L'idée de peuple européen unique est une chimère" - Touteleurope.eu

Michel Destot: "pas de solution à l'échelle d'un seul Etat" - Touteleurope.eu

Pourquoi José Bové va-t-il sortir un livre sur l'Europe ? - Touteleurope.eu

Martin Hirsch: "un service civique dans chaque pays européen" - Touteleurope.eu

Maurice Szafran: "l'Europe intéresse les citoyens" - Touteleurope.eu

Pierre Laurent: "L'Europe, un grand thème pour 2012" - Touteleurope.eu