Derniers articles publiés

Etat des lieux des partis écologistes en Europe, par Saskia Richter

Actualité 18.04.2012

À l'approche des élections présidentielles en France, Touteleurope.eu publie une série d'entretiens sur les familles politiques en Europe. Saskia Richter, post-doctorante au Civil Society Center de l'Université de Zeppelin à Friedrichshafen, dresse un état des lieux des partis verts en Europe.

Touteleurope.eu : Comment définir aujourd'hui les partis écologistes en Europe ? 

Saskia Richter : Les partis écologistes en Europe de l’ouest proviennent des nouveaux mouvements sociaux des années 1970. Ce sont les enfants du post-matérialisme et ont fait des sujets 'Paix' et 'écologie' la thématique centrale de leur programme politique.

Les partis écologistes en Europe de l’Est sont marqués par la révolution "tranquille" de 1989/90, et ont puisé leurs sources en partie dans les Régions conservatrices/rurales. Selon leur provenance, ces partis verts sont des partenaires possibles pour les partis socio-démocrates et conservateurs.

Touteleurope.eu : Y a-t-il différents courants écologistes aujourd'hui en Europe ? Quels sont-ils ?

Saskia Richter : Il existe encore bel et bien des mouvements pragmatiques/écologiques qui mènent la politique écologiste, en Allemagne et en Autriche par exemple. En Lettonie, Bulgarie et Hongrie, les Verts sont plutôt conservateurs.

Touteleurope.eu : Où placer le parti écologiste français parmi eux ?

Saskia Richter : Les Verts en France ont une tendance de gauche. Leur origine est dans le mouvement d’écologie des années 70. Encore aujourd’hui, le fief électoral est surtout dans les capitales.

Dans l’ensemble, l’influence des Verts reste faible. Même après la fusion avec le collectif "Europe Ecologie", l’influence reste faible, même si les Verts en France occupent et pourraient faire avancer le thème de la sortie du nucléaire.

Touteleurope.eu : Dans quels pays européens sont-ils les plus puissants ? Les plus faibles ?

Saskia Richter : Les partis écologistes sont certainement très forts en Allemagne, où ils sont représentés dans par les Parlements régionaux et où ils ont pu façonner la politique gouvernementale au niveau national entre 1998 et 2005. Le tournant sur l’énergie peut également être interprété comme une réussite de la politique "verte".

En Grande-Bretagne néanmoins, les partis des Verts sont relativement faibles : même si elle a été fondée en 1973 comme le premier parti en Europe, ils sont défavorisés à cause du vote à majorité absolue. Cependant, ils ont réussi à gagner un siège dans la chambre des communes. 

Touteleurope.eu : Existe-t-il une vision de l'Europe partagée par les partis écologistes ?

Saskia Richter : Une vision commune européenne? Celle-ci peut-être dérivée du "European Green Party", créé en 2004, dans laquelle se retrouvent 36 partis verts en Europe. Dans la charte de 2006, ils ont établi que les partis verts européens devaient édifier "avec conviction un développement durable de l’humanité sur la planète Terre, une action de développement qui respecte les droits humains et qui repose sur les valeurs de la responsabilité pour l’environnement, la liberté, l’égalité, la diversité et la non-violence".

 

En savoir plus

 

Etat des lieux de l'extrême gauche en Europe, par Serge Cosseron

Typologie des familles politiques en Europe, par Daniel-Louis Seiler

Etat des lieux du centrisme en Europe, par Serge Berstein

Etat des lieux de la social-démocratie en Europe, par Gilles Vergnon

Un état des lieux de l'extrême-droite en Europe, par Jean-Yves Camus