Derniers articles publiés

Espagne: La loi anti-fumeurs fait un tabac pour certains, et fait tousser les autres

Actualité 03.01.2011

L'Espagne rejoint le club des Etats membres interdisant totalement de fumer dans les bars, cafés, et restaurants mais aussi dans certaines zones à l'air libre, à l'instar de l'Irlande et du Royaume-Uni, qui avaient jusqu'à là les législations les plus restrictives d'Europe. Même s'il existe de nombreux opposants à cette loi, les Espagnols devraient l’accepter, conformément à ce qui s'est observé dans les autres Etats européens. 

Les Espagnols suivent les modèles anglais et irlandais

Depuis le 1er janvier, l'Espagne rejoint la quasi-totalité des Etats membres de l'Union européenne (et d'autres comme la Croatie ou la Turquie) qui ont interdit de fumer dans les bars, restaurants, discothèques, casinos et aéroports, mais aussi dans les aires de jeux réservées aux enfants dans les parcs, les environs des écoles et des hôpitaux.

En Savoir plus :

Pour voir les différents stades de législation anti-tabac en Europe et la proportion de fumeurs en Europe dans chaque Etat membre, consultez le comparatif de Touteleurope.


Les contrevenants s'exposent à des amendes allant de 30 à 600 euros. Les graves violations seront passibles d'amendes allant de 10 000 à 600 000 euros. L'Espagne était l'un des derniers pays européens à tolérer la fumée dans les lieux publics et suite à cette loi, on pense que la consommation de tabac devrait être interdit dans les lieux publics fermés de l'ensemble des pays de l'Union européenne d'ici l'année prochaine.

Il s'agit donc d'une des plus strictes lois anti-tabac d'Europe, sept ans après la loi irlandaise interdisant pour la première fois en Europe la consommation de tabac dans les lieux publics. Jusqu'à présent très permissive sur ce sujet, l'Espagne change son fusil d'épaule, alors que la tradition tabagique demeure  très prégnante dans la monarchie espagnole.

Entre nostalgie, incompréhension et pragmatisme

On se souvient de la grande controverse que cette loi avait soulevée en France. Au pays de l'existentialisme, incarné par "la pensée nicotine" de Jean-Paul Sartres, l'interdiction de fumer dans les cafés, tabacs, restaurants, discothèques et casinos avaient émus les nostalgiques des cafés enfumés. A titre d'exemple,  The Guardian jouait volontiers dans ses articles sur l'image des icônes françaises (Charles de Gaulle, Brigitte Bardot, et les ambassadeurs de la rive gauche comme Simone de Beauvoir)  arborant une cigarette, rappelant l'étrange corrélation entre réflexion et fumée/tabac ?. La France avait été une des dernières nations à accepter de bannir la consommation de tabac dans ces lieux publics, puisque même l'Espagne l'avait fait à partir de janvier 2006 … avec beaucoup d'exceptions cependant.

C'est  précisément celles-ci qui ont été visées par le gouvernement espagnol dans la mesure où la grande majorité des bars et restaurant étant encore largement fumeurs avant la date fatidique du 2 janvier 2011. Or cette interdiction est vécue par de nombreux commerçants espagnols comme  un véritable coup de tabac pour leurs recettes. En effet, les professionnels de la restauration craignent une baisse de 5 à 10% de leur chiffre d’affaires, selon la Fédération espagnole de l’hôtellerie. Le gouvernement a "imposé une interdiction totale, sans se soucier des chiffres que nous avons présentés, sans une étude rigoureuse et objective", critique également José Luis Guerra, vice-président de cette Fédération [Le Monde]. Enfin, accordant une interview à  El Pais, Dominique Brisby, président de la société de tabac espagnole Altadis dénonce "une des lois les plus radicales au monde" et  qui selon lui " va échouer".

De l'autre côté, les militants anti-tabagisme louent l'initiative du gouvernement Zapatero. "Dans ce pays, un patient fumeur meurt toutes les dix minutes, ce qui fait 150 par jour, 1 000 par semaine, et 55 000 par an", affirme José Luis Diaz-Maroto Munoz, médecin membre de la société espagnole des généralistes. Les défenseurs de cette loi voudraient ainsi dissuader les plus jeunes de commencer à fumer. D'après France Info, 60% des Espagnols seraient en faveur de cette loi.

 

Sources :

 

- "La ley del tabaco es la más radical del mundo y fracasará": El Pais

- Espagne : fin du tabac en public : France Info