Derniers articles publiés

Espagne : la coopération entre les peuples et le dialogue culturel pour lutter contre la pauvreté

Actualité 28.05.2010

Lutter contre la pauvreté pour les Espagnols signifie prendre conscience du problème et tenter de le résoudre par la rencontre des peuples et le renforcement du dialogue culturel (9/30).

 

Une année de lutte contre la "honte de la pauvreté"


Sous le Haut-patronage du Ministère des affaires sociales, le 21 janvier 2010, l'Espagne a inauguré l'année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale. Cette cérémonie, en présence des plus hauts dirigeants politiques espagnols et européens, a été l'occasion de prendre en compte la "honte de la pauvreté" selon les mots du Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

Le ton du discours d'ouverture de Luis Zapatero se voulait solennel. Un seul objectif : "lutter contre la pauvreté en favorisant l'inclusion sociale". Le premier ministre espagnol a plaidé pour que tous les pays européens œuvrent au renforcement des dispositifs dans les domaines de la santé et de l'éducation, en vertu de leur fonction de "services nécessaires à la dignité humaine". Un impératif moral "nécessaire" certes, mais avant tout "une obligation", a-t-il affirmé.

La ministre espagnole de la santé, Trinidad Jimenez, a quant à elle mis en avant l'importance d'une Europe "novatrice et avancée" pour faciliter la rencontre et l'intégration des couches sociales les plus vulnérables et défavorisées.

L'Espagne figure parmi les pays européens les plus investis dans cette année européenne de lutte conte la pauvreté et l'exclusion sociale. Conférences-débat, événements culturels, concours de journalisme et rassemblement de la société civile sont au programme.


Des rencontres culturelles au service d’une société plus juste


Utilisant l’art comme vecteur de communication, ce n'est pas un hasard si les organisateurs de l'Année européenne ont choisi de soutenir une représentation en plein air de l'opéra "Carmen" qui aura lieu le 18 juin prochain à Valence. La célèbre et tragique histoire de la belle bohémienne de Séville a été cette fois-ci inscrite dans le cadre du festival de la Méditerranée qui a lieu dans 9 villes européennes.

Dans cette production européenne et multiculturelle, l'Espagne propose une relecture moderne de l'Opéra de Bizet pour illustrer plusieurs thématiques de sa présidence. Les difficultés rencontrées par Carmen sont nombreuses : une travailleuse pauvre, victime de violences et exclue de la société. Ces difficultés rappellent les priorités de l'année européenne de lutte contre la pauvreté et de lutte contre la violence conjugale qui sont au cœur de leur présidence. Ainsi, le président du festival revendique le rôle "essentiel et imprescriptible de l'art", comme ciment de la diversité et de l'intégration.

En poursuivant le fil rouge de la lutte contre l'exclusion sociale des rencontres ont été organisées les 7, 8 et 9 mai 2010 par le comité de pilotage de l'année européenne en Espagne, en collaboration avec treize organisations de la société civile. Ces rencontres ont réuni 650 personnes venant des quatre coins de l'Union pour réfléchir ensemble aux modalités de réalisation d'une citoyenneté européenne active et participative. Les discours de clôture ont salué cette initiative que les organisateurs espèrent comme étant le début d'une réflexion sur la construction d'une société européenne plus juste et plus démocratique.

 


En savoir plus

Une idée pour agir, la-Croix.com, projets français menés dans le cadre de l'année européenne de lutte contre la pauvreté

Une idée d'Europe - Touteleurope.fr zoom sur des projets européens menés dans le cadre de l'année européenne de lutte contre la pauvreté

Le dossier de Touteleurope.fr sur l'année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion