Derniers articles publiés

Erasmus+, le programme pour la mobilité en Europe

Synthèse 30.08.2017

Erasmus+ est le programme de l'Union européenne dans les domaines de l'éducation, de la formation, de la jeunesse et des sports pour la période 2014-2020.

Erasmus+

Objectifs

EN BREF

- Mobilité
des étudiants, des enseignants et du personnel administratifs
- Echange de bonnes pratiques et coopération entre établissements d’enseignement supérieur, échange avec le monde de l’entreprise
- Innovation dans le domaine des politiques publiques d’enseignement
- Actions sportives collaboratives

Erasmus+ est le programme de l'Union européenne dédié à l'éducation, la formation, la jeunesse et les sports. Il regroupe un certain nombre d’initiatives (Comenius, Leonardo,…) visant à promouvoir la mobilité des jeunes, les échanges et le développement européen des systèmes éducatifs et de formation.

Doté d’une enveloppe de 14,7 milliards d’euros sur la période 2014 - 2020, le programme Erasmus + est structuré en trois actions clefs et deux programmes.

Action clé 1 : mobilité individuelle

Cette action soutient la mobilité des étudiants, des enseignants et du personnel administratif par un système de bourses et de prêts Erasmus pour les étudiants de master. Les masters communs Erasmus Mundus, cursus internationaux intégrés dispensés par des consortia d’établissements de l’enseignement supérieur, sont également soutenus via cette action.

Pour organiser cette mobilité, les établissements d'enseignement supérieur doivent être titulaires de la charte Erasmus+ et faire une demande de financement auprès de l’agence Erasmus+.

Action clé 2 : échange de bonnes pratiques et coopération

Cette action soutient :

  • les partenariats stratégiques transnationaux : projets multilatéraux (minimum de trois partenaires européens) visant à soutenir la modernisation institutionnelle, l'innovation sociale et l'esprit d'entreprise. Ces projets sont du ressort de l'Agence nationale Erasmus+ de l'établissement qui coordonne le projet. Pour la France, consulter ce site ;                                                                      
  • les alliances de la connaissance : projets de coopération universitaire de grande envergure visant à renforcer les liens entre l'enseignement supérieur et le monde de l'entreprise dans le cadre de projets innovants. Ils doivent allier au minimum six organisations de trois pays européens différents dont au moins deux établissements d'enseignement supérieur et deux entreprises ;
  • Les alliances sectorielles pour les compétences : projets de coopération visant à mettre en place des programmes de formation communs répondant aux tendances observées dans un secteur économique spécifique et aux besoins de compétences ;
  • Les projets de renforcement des capacités (anciens programmes Tempus, Alfa et Edulink). Il s'agit de projets multilatéraux de coopération universitaire qui soutiennent la modernisation des systèmes d'enseignement supérieur des pays hors de l'UE Ils doivent impliquer au minimum trois établissements européens d'enseignement supérieur et deux établissements d'enseignement supérieur par pays partenaire impliqué. Ces appels sont de la compétence de l'agence exécutive Éducation, Audiovisuel et Culture ;
  • Les plateformes de soutien informatique : outils offrant des espaces virtuels de collaboration, d’échange de bonnes pratiques, de réseaux et services, à l’image des plateformes School Education Gateway et EPALE, plateforme européenne pour l’éducation des adultes.

Action clé 3 : réforme des politiques publiques

Cette action est dédiée au développement :

  • des connaissances dans le domaine de l’éducation, la formation et la jeunesse (analyse des situations dans les différents pays en vue de propositions de réformes) ;
  • des initiatives en matière d'innovation stratégique (proposer de nouvelles politiques ou assurer le soutien aux outils stratégiques européens existants) ;
  • des outils stratégiques européens facilitant la transparence, la reconnaissance et des compétences et le transfert de crédits au niveau européen
  • de la coopération avec les organisations internationales (OCDE et Conseil de l'Europe) ;
  • du dialogue avec les parties prenantes et la promotion du programme et des politiques.

Programme "Jean Monnet" : recherche sur l'intégration de l'UE

Ce programme soutient :

  • les modules académiques, chaires et centres d’excellences,
  • les débats avec le monde universitaire,
  • les organismes chargés d’études sur l’UE afin de rendre les données accessibles au public,
  • les organisations, études et conférences qui poursuivent un objectif d’intérêt européen (information des décideurs, suggestions,…)

Programme Sport

Ce programme vise à promouvoir les activités sportives collaboratives, la collecte de données et le dialogue avec les acteurs européens concernés (forum annuel de l’Union européenne sur le sport).

Le projet YOUTH WOMEN WIN

Ce projet accompagne dans l’aventure entrepreneuriale des jeunes femmes sans emploi, en difficulté économique et avec un faible niveau de formation grâce à un réseau de compétences, le transfert d’innovation et l’échange de bonnes pratiques.

Financement européen : 189 300€ pour 120 professionnels de jeunesse de 8 pays euro-méditerranéens

Porteurs de projet éligibles

Universités, Etudiants, enseignants, centres de formation, autorités locales et régionales, écoles, entreprises, associations.

En savoir plus sur les bénéficiaires de financement

Type de financement

Système de bourse (mobilité individuelle) et subventions.

Procédure

Les fonds sont alloués par le biais d’appels à projets annuels, en début d'année. Pour chaque action, un seul appel à propositions est publié par an.

Le mode de gestion des programmes

Contacts

Source juridique

 

Ce guide des financements européens a été réalisé en partenariat avec le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, direction générale de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international (DGM) et direction de l'Union européenne.