Derniers articles publiés

Entreprendre la culture : les 31 mars et 1er avril, le Forum d'Avignon prend ses quartiers à Bordeaux

Actualité 31.03.2016

A partir de demain, se tiendront les huitièmes Rencontres internationales du Forum d'Avignon. Organisées pour la première fois à Bordeaux et soutenues par Alain Juppé, elles auront pour thème principal "Entreprendre la culture". Un vaste sujet qui donnera l'occasion de réunir artistes, chefs d'entreprises et décideurs politiques pour un dialogue international, en vue de formuler des idées et des propositions concrètes sur les enjeux de la création.

Forum d'Avignon 2016

Une édition 2016 marquée par les crises européennes

"Contre le repli et la crispation identitaire, les créateurs, les industries créatives et l'héritage artistique sont indispensables pour faire vivre au quotidien les valeurs communes qui nous lient et font notre humanité", présente Hervé Digne, président du Forum d'Avignon et de Cofiloisirs, établissement de crédit spécialisé dans le financement du cinéma et de l'audiovisuel. Evidemment, la huitième édition des Rencontres internationales du Forum d'Avignon ne pouvaient occulter le contexte heurté des multiples attentats terroristes dont l'Europe a encore été victime le 22 mars, ainsi que les crises concomitantes que traverse l'Union européenne, dont celle des réfugiés.

Datavisualisation Culture
Comment l'Europe défend-elle la diversité culturelle européenne ? Découvrez notre datavisualisation.

Les premiers temps forts du Forum d'Avignon 2016 aborderont donc la création culturelle sous ce spectre. Des personnalités telles que Ouided Bouchamaoui, prix Nobel de la paix 2015, Alain Juppé, ou encore le philosophe Michel Onfray, le cinéaste Amos Gitaï et l'auteure-interprète Yael Naim auront ainsi l'occasion de discuter l'idée selon laquelle "la beauté est plus forte que la barbarie", pour reprendre la déclaration de Matteo Renzi, Premier ministre italien. Et ce avant que six ministres de la Culture, honoraire ou en exercice, ne viennent confronter leurs pistes de réflexion pour un "sursaut européen". "Rénovation urbaine et patrimoniale", "bons d'achat pour la culture", "réductions fiscales ciblées"... la France, le Portugal, le Danemark, la Lettonie, la Hongrie et le Qatar présenteront leurs engagements.

Parmi les autres participants du Forum d'Avignon 2016 figurent Amadou Ba, ministre sénégalais de l'Economie, Isabelle Giordano, directrice générale d'UniFrance, Michel Hazanavicius, cinéaste, Pierre Lescure, président du Festival de Cannes, Günther Oettinger, commissaire européenne au Numérique, Tareq Oubrou, Grand Imam de Bordeaux, Viviane Reding, eurodéputée, ou encore Didier Reynders, ministre belge des Affaires étrangères.

Tandis que l'invitation de cinq dessinateurs de presse, venus de trois continents, dont Plantu, ou encore Wallis from Tunis, n'a naturellement rien de fortuit. Membres incontournables du Forum d'Avignon depuis sa création en 2008, ils croqueront toutes les discussions de leurs plumes acérées.

Numérique, économie et entreprenariat également au programme

Les débats de ces huitièmes Rencontres internationales du Forum d'Avignon seront ensuite consacrés à d'autres sujets actuels auxquels est confronté le monde de la culture. Comme le numérique, avec la question brûlante, aux niveaux national, européen et international, de l'utilisation des données personnelles et la profusion des révolutions technologiques. "Comment engager les acteurs dans la collecte et le partage tout en forgeant des garde-fous pour la vie privée et la création ?", s'interrogent le Forum d'Avignon.

Cette question ira d'ailleurs de pair avec les enjeux économiques de la culture, objet d'une autre table-ronde du Forum d'Avignon 2016. Avec 2 200 milliards de dollars de revenus et 29,5 millions d'emploi dans le monde, rappelle le Forum, la filière culturelle et créative est "un secteur économique en croissance". L'enjeu sera dès lors de contribuer à rendre cette croissance plus égalitaire et de créer un cadre réglementaire adapté à l'ère numérique, particulièrement à l'échelle européenne, avec la piste de l'harmonisation fiscale comme moyen de favoriser "la cohérence du marché intérieur" et pour "rayonner à l'international".

Lors du Forum d'Avignon 2016 seront également présentées deux études du cabinet EY, portant sur la propriété intellectuelle et la fiscalité.

Enfin, autre question centrale du Forum d'Avignon 2016 : comment allier création et entrepreneuriat ? "Les entreprises qui ont fait le pari de la pluridisciplinarité, de mêler talents artistiques, créatifs, ingénieurs et gestionnaires, sont les plus innovantes", rappellent les organisateurs : dirigeants de grandes entreprises et artistes pourront ainsi mettre en balance leurs opinions sur "comment faire émerger une nouvelle génération d'entrepreneurs culturels et créatifs". Entrepreneurs et artistes étant d'ailleurs appelés – pour reprendre le titre d'une autre table-ronde au programme du Forum d'Avignon – à devenir les "coworkers de la ville de demain", et des nouveaux lieux de culture devant constituer "le cœur de la fabrique culturelle et la dynamique d'attractivité des territoires".

Implication

Reprenant à son compte l'appel de Stéphane Hessel à l'indignation, le Forum d'Avignon 2016 a pour ambition d'appeler à l'implication pour la culture. "Plus que jamais, la culture doit être l'affaire de tous", estime ainsi Hervé Digne, à cet égard en phase avec Alain Juppé, maire de la ville hôte, selon qui "entreprendre la culture", c'est "redonner du souffle à notre modèle, à ses formules usées par le temps et les changements du monde ; c'est libérer la créativité et l'audace afin d'engager un nouvel élan".

Suivez en direct les débats et les échanges du Forum d'Avignon 2016 :