Derniers articles publiés

En PACA, plusieurs milliers de PME pourraient bénéficier du dispositif JEREMIE

Actualité 03.12.2012

Réunis ce lundi 3 décembre à Marseille, le Fonds européen d'investissement (FEI, filiale de la Banque européenne d'investissement dédiée aux PME), le Groupe BPCE et le Réseau Banque Populaire, ont signé une convention opérationnelle portant sur la mise en place de crédits préférentiels en direction des PME régionales. Un effet de levier de 111 millions d’euros au total qui pourrait bénéficier à des milliers de petites et moyennes entreprises régionales, selon le vice-président de la BEI, Philippe de Fontaine Vive. Explication. 

La région Provence-Alpes-Côte d'Azur, deuxième bénéficiaire du dispositif JEREMIE en France

Qu'est-ce que JEREMIE ?

"Très concrètement" explique Philippe de Fontaine Vive "c'est, grâce à l'intelligence combinée de la Commission européenne et du FEI, la mise à disposition des régions qui le veulent une capacité d'expertise et une capacité financière. La capacité d'expertise consiste à envoyer nos représentants en région pour regarder ce qui existe et ce que nous pouvons apporter de supplémentaire. En amont d'une signature comme celle d'aujourd'hui en PACA, des responsables européens rencontrent pendant un an les responsables régionaux, constatent qu'il existe des fonds régionaux pour financer l'innovation, mais qu'il y a des difficultés d'accès aux crédits pour les PME. Ayant ciblé le besoin; ils rendent une étude de faisabilité aux autorités régionales à qui il appartient de décider si cela les intéresse de créer un outil pour faire face à ce besoin et d'en confier la gestion au FEI. Pour que ce dispositif soit accessible aux PME on cherche à ce qu'il soit distribué par une banque qui soit bien implantée localement, pour en faciliter l'accès, et donc la région a fait avec le FEI un appel d'offres aux banques de la place et c'est donc le réseaux Banque populaire qui a fait l'offre la plus sérieuse et c'est pour cela que la région l'a retenu".

Ce n'est pas un prêt classique qui a été signé aujourd'hui en région PACA par le Fonds européen d'investissement (FEI), mais bien, "un dispositif de garantie de prêts aux petites et moyennes entreprises" comme nous l'a expliqué Philippe de Fontaine Vive, joint par téléphone.

"La région, qui dispose de crédits apportés par le FEDER, a décidé de les faire gérer par le groupe BEI, et plus précisément par sa filiale dédiée aux PME qu'est le FEI, pour transformer 20 millions d'euros de dotations FEDER en une capacité de prêts de 111 millions d'euros aux PME, en transformant cette dotation en fonds de garantie qui va permettre aux PME, via le réseau des banques populaires en PACA,  de venir souscrire des prêts garantis par ce dispositif et qui seront donc moins chers et demanderont également moins de sûreté réelle", précise-t-il.

Par cette signature, le vice-président de la BEI espère que des milliers de PME en région PACA pourront bénéficier de cet effet de levier. "On parle de PME, et donc de montants qui sont en dizaine de milliers d'euros en moyenne. Si nous parvenions à 10 000 entreprises se serait un grand succès" a-t-il déclaré.

Cette signature fait de la région PACA la deuxième région française, après le Languedoc-Roussillon, à bénéficier du dispositif JEREMIE avec le Fonds européen d'investissement, sur 15 accords signés dans toute l'Europe. Philippe de Fontaine Vive espère que ces "deux régions-pilotes donneront l'idée aux autres régions françaises de profiter des fonds 2014-2020 pour mettre en place des dispositifs régionaux" dans un pays où, "il faut le reconnaître, on est dans une culture de la subvention budgétaire qui fait que cela prend du temps de comprendre qu'il y a un intérêt à passer dans de l'ingénierie financière, qui pourtant est plus efficace sur le long terme". "C'est l'une des choses dont on pourra discuter avec la future banque publique d'investissement", précise-t-il.

"Dans cette période de crise où les entreprises rencontrent de plus en plus de difficultés à attirer les investisseurs privés dans la prise de risque, j’ai souhaité que la région mette en place un nouvel instrument qui réponde à la problématique du resserrement des crédits bancaires. Ce nouveau dispositif que nous avons choisi est désormais opérationnel", s'est réjouit Michel Vauzelle, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, lors de cette signature.

La croissance et l'emploi, priorité numéro un de la Banque européenne d'investissement

Relancer la croissance et l'emploi, dans la lignée du pacte de croissance adopté par le Conseil européen en juin dernier, est "la grande priorité de l'Europe et c'est l'une des raisons pour lesquelles nous avons demandé à nos actionnaires une augmentation du capital de la BEI, pour être capable de prêter plus et plus rapidement à tout ce qui peut permettre des créer des emplois" explique Philippe de Fontaine Vive.

Une priorité dans laquelle s'inscrit parfaitement la signature de cette convention avec la région PACA puisque "par définition le créneau des PME est le créneau le plus porteur de création d'emplois. Nous sommes en fin de période budgétaire européenne (qui se termine fin 2013) donc il reste encore quelques crédits et en France il y aura donc deux régions qui auront su utiliser ces reliquats de crédits pour créer un effet de levier au profit des PME : le Languedoc-Roussillon et la région PACA. Ce que l'on essaie de montrer avec ces régions, avec la Commission européenne et avec le FEI c'est que pour les prochaines perspectives financières 2014-2020 on peut faire plus sans forcément plus d'argent qu'auparavant, mais en l'utilisant mieux. C'est cela la leçon qu'on essaie de tirer du dispositif JEREMIE" précise le vice-président de la BEI.

La BEI espère d'ailleurs que le Fonds européen d'investissement pourra voir son capital augmenté afin d'accroître sa capacité d'intervention. Pour autant, l'action de la BEI dans ce domaine est loin d'être nouvelle : en 2011, en Europe, 13 milliards d'euros ont permis de financer les PME et les entreprises de taille intermédiaire (ETI). Au total, plus de 120 000 PME ont bénéficié du concours du Groupe BEI l'année dernière sur tout le territoire européen. En France, plus de 5 milliards d’euros ont été investis, dont près d’un tiers consacré aux entreprises. En 2012, dans un contexte économique difficile, la BEI a continué de cibler le financement de l’économie réelle, créatrice d’activité et d’emplois en France et devrait prêter plus de 4,3 milliards d'euros.

 

En savoir plus

Banque européenne d'investissement