Derniers articles publiés

Elections européennes 2009 : les dernières tendances

Actualité 18.02.2009

Un sondage réalisé par l'institut Ifop pour Paris Match place l'UMP en tête dans les intentions de vote pour les prochaines élections européennes. L’UMP et le MoDem enregistrent une nette progression par rapport aux résultats de l’enquête de décembre  2008. Le parti majoritaire connaît une évolution de 4 points, tandis que le parti de François Bayrou progresse de 2,5 points.

Sondage réalisé par l'Ifop les 12 et 13 février par téléphone auprès d’un échantillon de 862 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 952 personnes, âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les intentions de vote ont été recueillies sur candidatures et listes réelles dans chacune des sept circonscriptions.
L'UMP arrive en tête dans les intentions de vote avec 26 %, soit 4 points de mieux que lors de l'enquête précédente. Selon l'institut de sondage, cette hausse pourrait s'expliquer par le retrait des listes Nouveau Centre (NC) et Chasse, Pêche, Nature et Tradition (CPNT) présentes dans la précédente enquête. Les intentions de vote des électeurs de ces deux mouvements politiques se reporteraient largement sur le parti dirigé par Xavier Bertand.

Alors que les deux grands partis français étaient à égalité lors du premier sondage de décembre 2008,  l'UMP distance aujourd'hui le PS de 3 points. Le parti de Martine Aubry n'a gagné qu'un point avec 23 % d'intentions favorables.

La troisième place revient au Modem avec 14,5 % d'intentions de vote, soit 2,5 points de mieux qu'en décembre dernier (12 %).

Pour les autres listes de gauche, le Nouveau Parti Anticapitaliste de Olivier Besancenot recueille 9 % d'intentions de vote, la liste PCF-Parti de gauche 4 %, et le parti Lutte ouvrière est crédité de 3 %.

Les Verts affichent 7 % d'intentions favorables, soit 4 points de perdus par rapport au score du sondage publié en décembre 2008 (11 %).

Enfin, à droite, la liste Libertas de Philippe de Villiers recueille 5 % d'intentions de vote. Mais ce score devrait évoluer puisque le président du Mouvement pour la France (MPF) est en passe de finaliser une alliance stratégique avec le parti CNPT de Frédéric Nihous. En contrepartie, ce dernier devait être tête de liste dans la circonscription du Nord-Ouest et son prédécesseur, Jean Saint-Josse, prendrait la direction de la liste du Sud-Ouest. La liste De Villiers gagne un point par rapport au sondage de décembre.

La liste Debout la République de Dupont-Aignan est créditée de 2 % d'intentions de vote, un point de mieux que lors de la précédente enquête.

La liste du Front National récolte 6 %. Elle perd un point par rapport à décembre.

Enfin, les listes de Carl Lang et Jean-Claude Martinez, dissidents du FN, n'engrangent que 0,5 % des voix.